Logo de l'OEP

Actualités 2017

Emmanuel Macron, champion contrarié de la francophonie (HuffPost)

Mis à jour : 11 Oct 2017

Présent à la Foire du Livre de Francfort, le plus anglophone des présidents présentera en 2018 un plan pour promouvoir le français et le multilinguisme.
Geoffroy Clavel
Chef du service politique du HuffPost

Photo : AFP-Emmanuel Macron aux Etats-Unis lors de la présentation d'un fond de soutien aux programmes bilingues anglais-français

FRANCOPHONIE - La Foire du livre de Francfort devient à compter de ce mardi la capitale éphémère de la francophonie. Invitée d'honneur de la 69e édition du plus grand salon de l'édition au monde, la France a surinvesti l'événement pour célébrer depuis l'Allemagne le français, deuxième langue la plus traduite au monde après l'anglais.

Entre les quelques 200 écrivains francophones qui seront à l'honneur, de Michel Houellebecq à Kamel Daoud en passant par les auteurs d'Astérix, le président Emmanuel Macron inaugurera officiellement la manifestation dans la soirée aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel. "Il ne s'agit pas seulement de célébrer la littérature française, mais l'ensemble de la littérature francophone", a bien précisé l'Élysée alors que le chef de l'Etat a jugé "immense" au début du mois "le potentiel de la francophonie" tant sur le plan du rayonnement culturel que sur la promotion de la marque France à travers le monde.

La grande absente du gouvernement
Emmanuel Macron, champion de la francophonie? L'image ne sied pourtant guère au plus anglophone des présidents de la Ve République qui n'hésite jamais à privilégier la langue de Shakespeare à celle de Molière dès qu'il s'adresse à un public international. Le président de la République s'est plusieurs fois attiré les foudres des défenseurs de la langue française pour son jargon emprunté au management anglo-saxon et son slogan américanisant "Make our planet great again" lancé à la face de Donald Trump.

Lire la suite

Commentaire de l'OEP : Dommage que l'auteur semble ignorer le discours prononcé à Reims le 17 mars 2017. Voir ICI

Google Analytics Alternative