Logo de l'OEP

Les grandes aires linguistiques

Le poids de la francophonie africaine génère des réactions hostiles. Une vue de l’extérieur (par Yves Montenay)

Mis à jour : 11 Avr 2017

Le Laboratoire DELLA du Département de français de l’Université du Ghana, Legon, organisait les 22, 23 et 24 mars 2017, la deuxième édition du Colloque international pluridisciplinaire : Éducation – Linguistique – Didactique & Cultures, sur le thème :

Diversité linguistique, diversité culturelle : Quel avenir pour le français en Afrique et ailleurs ?

Le Ghana est un pays anglophone entouré de pays francophones et qui a un gouvernement sérieux. Il a donc décidé d’encourager la diffusion du français, et c’est dans le cadre de cette politique qu’a été –très bien- organisé ce colloque. La majorité des intervenants venaient des pays africains francophones et étaient enseignants ou linguistes. Ils ont donc plutôt fait part de leurs recherches sur ce qui ne fonctionnait pas, comme les rapports avec les langues locales ou l’éclatement de français en variantes sociales voire la montée en puissance d’une sorte d’argot-créole comme le nouchi de Côte d’Ivoire.

Lire la suite

Google Analytics Alternative