Logo de l'OEP

Pierre Frath : "Il y a une soumission du français à l'anglais" (Le Figaro premium)

Mis à jour : 7 Fév 2017

Par Alice Develey
Mis à jour le 03/02/2017 à 18h27 | Publié le 01/02/2017 à 15h35
INTERVIEW - Le français s'anglicise. Le linguiste et écrivain Pierre Frath analyse ce phénomène inquiétant qui gagne du terrain.
Ni les institutions européennes, ni les politiques, ni la recherche et l'université, ne sont conscients de ce phénomène et pourtant... l'anglicisation du français est en marche.
Pour beaucoup de locuteurs étrangers, apprendre le français «c'est entrer dans une culture riche, puissante et humaniste», affirme Pierre Frath, professeur de linguistique anglaise à l'Université de Reims. Pourtant, pour nombre de Français, la langue de Molière n'est plus ce qu'elle était. Pire, elle est devenue la langue de «la périphérie» au profit de l'anglais, idiome de la modernité. Pourquoi cette «soumission»?
L'auteur de Signe, référence et usage (2007) analyse pour Le Figaro ce phénomène «anthropologique» et «culturel» qui se joue actuellement.
Lire l'article

Google Analytics Alternative