Logo de l'OEP

Lucia VERONA, romancière, auteur dramatique, traductrice

Mis à jour : 17 Mai 2008

Je me rappelle la maison de mon enfance à Arad - une Tour de Babel très sympa, un petit coin de Mitteleuropa oú habitaient des Roumains, des Hongrois, des Serbes, des Bulgares, des Allemands, des Juifs, des Italiens, des Slovaques... (extrait du Livre d'Or "Les intellectuels et artistes pour le plurilinguisme et la diversité culturelle" en cours d'écriture dans le cadre de la journée du 23 juin à l'UNESCO)

Je me rappelle la maison de mon enfance à Arad - une Tour de Babel très sympa, un petit coin de Mitteleuropa oú habitaient des Roumains, des Hongrois, des Serbes, des Bulgares, des Allemands, des Juifs, des Italiens, des Slovaques. Tout naturellement et sans rien savoir sur le  plurilinguisme et la diversité culturelle, les enfants jouaient ensemble dans la cour de l'immeuble, tandis que leurs parents s'y rassemblaient le soir pour boire un pot. La lingua franca était, le plus souvent, le roumain,  bigarré de mots d'autres langues. Malheureusement, je n'ai pas appris toutes le langues parlées dans l'immeuble. Mais, je me rend compte aujourd'hui, c'était là que j'ai appris ce qu'est la tolérance, le respect des valeurs d'autrui, c'était là que j'ai compris, sans savoir, des choses comme  le  plurilinguisme et la diversité culturelle.  La Tour de Babel s'avère, j'en suis persuadée, être l'une des meilleures choses de l'histoire de l'humanité.

(Lucia Verona)

                                                           

Lucia VERONA, Roumaine (n. 1949, à Arad), romancière, auteur dramatique, traductrice. Elle a traduit des œuvres de la littérature hongroise - notamment le roman Eppur si muove de Jokai More, mais aussi des pièces de théâtre françaises, anglaises et hongroises. Parmi ses œuvres, parus en roumain, français et anglais, il y a le volume de prose Don Juan et les autres, le roman Labyrinthe obligatoire et plusieurs recueils de pièces de théâtre,  dont Le secret atomique. 

Google Analytics Alternative