Logo de l'OEP

Anatoli Tarasov. 05.06.2017. Le russe pourrait obtenir un statut particulier en Lettonie,http://vesti.lv

Mis à jour : 11 Juil 2017

Selon un communiqué du Vice-président du parti “Union russe de Lettonie” Miroslav Mitrofanov, adressé au magazine Izvestia, peu de temps après les élections municipales, les partis politiques représentant l'électorat russophone de Lettonie ont exigé du Parlement que le russe soit reconnu en tant que langue régionale.

Espérant l'adoption d'une nouvelle loi sur la langue par le Parlement letton, ces partis veulent s'assurer du soutien de Bruxelles et de l'Allemagne et saisir la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

“L'Union européenne ne réglemente pas l'usage des langues dans les États membres, mais la politique du gouvernement letton s'oppose totalement à la politique européenne de plurilinguisme. Or, ni Berlin, ni Bruxelles ne s’intéresse au fait que des minorités soient persécutées au sein même de l'Europe, souligne-t-il.”

Selon les données officielles du gouvernement letton, les russophones représentent plus de 25% de la population lettone. Environ 40% des lettons utilisent le russe dans leur vie quotidienne. Pourtant, le Parlement est en train d'examiner un projet de loi visant à interdire aux fonctionnaires l'emploi du russe sur les réseaux sociaux et à augmenter le montant des amendes pour usage d'une langue étrangère.

Selon les données de la commission électorale centrale, la coalition formée par les partis “L’unité” et “Honneur de servir Riga” (HSR), qui dirige le Conseil municipal de Riga, conserve la majorité à la Douma malgré 7 sièges manquants.
D'après les résultats du décompte des voix, la coalition “l’Unité-HSR” a remporté 50,85% des voix dans les 158 bureaux de votes de Riga et a ainsi obtenu 32 des 60 sièges de la nouvelle Douma. Lors des précédentes élections municipales, trois partis tout juste avaient obtenu des sièges à la Douma, parmi lesquels “l’Unité-HSR” qui, avec 58,54% des voix, avait obtenu 39 sièges.
Les sièges restant de la Douma de Riga ont été remportés par quatre autres listes : celle de “L'union des régions de Lettonie” et du parti “Pour le développement de la Lettonie” qui obtint 13,66% des voix, ainsi que celles du “Nouveau parti conservateur (13,41%), de la coalition nationale “Toute la Lettonie”( 9,24%) et de « Unité » (6,26%).Le russe pourrait obtenir un statut particulier en Lettonie

Anatoli Tarasov

Selon un communiqué du Vice-président du parti “Union russe de Lettonie” Miroslav Mitrofanov, adressé au magazine Izvestia, peu de temps après les élections municipales, les partis politiques représentant l'électorat russophone de Lettonie ont exigé du Parlement que le russe soit reconnu en tant que langue régionale.

Espérant l'adoption d'une nouvelle loi sur la langue par le Parlement letton, ces partis veulent s'assurer du soutien de Bruxelles et de l'Allemagne et saisir la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH).

“L'Union européenne ne réglemente pas l'usage des langues dans les États membres, mais la politique du gouvernement letton s'oppose totalement à la politique européenne de plurilinguisme. Or, ni Berlin, ni Bruxelles ne s’intéresse au fait que des minorités soient persécutées au sein même de l'Europe, souligne-t-il.”

Selon les données officielles du gouvernement letton, les russophones représentent plus de 25% de la population lettone. Environ 40% des lettons utilisent le russe dans leur vie quotidienne. Pourtant, le Parlement est en train d'examiner un projet de loi visant à interdire aux fonctionnaires l'emploi du russe sur les réseaux sociaux et à augmenter le montant des amendes pour usage d'une langue étrangère.

Selon les données de la commission électorale centrale, la coalition formée par les partis “L’unité” et “Honneur de servir Riga” (HSR), qui dirige le Conseil municipal de Riga, conserve la majorité à la Douma malgré 7 sièges manquants.

D'après les résultats du décompte des voix, la coalition “l’Unité-HSR” a remporté 50,85% des voix dans les 158 bureaux de votes de Riga et a ainsi obtenu 32 des 60 sièges de la nouvelle Douma. Lors des précédentes élections municipales, trois partis tout juste avaient obtenu des sièges à la Douma, parmi lesquels “l’Unité-HSR” qui, avec 58,54% des voix, avait obtenu 39 sièges.

Les sièges restant de la Douma de Riga ont été remportés par quatre autres listes : celle de “L'union des régions de Lettonie” et du parti “Pour le développement de la Lettonie” qui obtint 13,66% des voix, ainsi que celles du “Nouveau parti conservateur (13,41%), de la coalition nationale “Toute la Lettonie”( 9,24%) et de « Unité » (6,26%).

Google Analytics Alternative