Logo de l'OEP

Plurilinguismes, politiques et droits linguistiques - Colloques

Telegraph. Tweet en anglais : pas de sanction pour la Porte-parole du parlement letton, mardi 9 juin 2017, http://www.telegraph.lv

Mis à jour : 11 Juil 2017



Le Centre letton de la langue officielle renonce à sanctionner la porte-parole du parlement de Lettonie (Saeima), Inara Murniece, pour l'emploi d'une langue étrangère dans un tweet officiel, selon BaltNews.lv.

À la suite des récents attentats en Grande-Bretagne, Inara Murniece a présenté sur son compte twitter ses condoléances aux familles des victimes non seulement en letton mais aussi en anglais.

En réponse à la requête des lecteurs de BaltNews.lv auprès du Centre de la langue officielle pour un examen du bien-fondé de l'emploi par Inara Murniece d'une langue étrangère dans un tweet officiel, le Centre de la langue officielle a déclaré que :

« L'expression de la sympathie ou de la solidarité dans la langue de n'importe quel pays, en l’occurrence du Royaume-Uni (utilisé en hashtag) est considéré comme une communication privée non officielle. »

Rappelons que le message du Maire de Riga, Nils Oushakov, sur les réseaux sociaux CGA avait été considéré comme un message officiel pour lequel il a écopé d'une amende de 140 € pour usage de langues étrangères (l'anglais et le russe) dans une communication officielle sur les réseaux sociaux. La sanction a été prononcée par le Centre letton de la langue officielle le 13 mars dernier. Le Tribunal du district de Vidzeme l'avait entérinée. Puis, lors de la procédure d'appel, le Maire de Riga avait été débouté par le Tribunal régional de Riga qui avait décidé que le jugement du tribunal était sans appel et s'appliquait à compter de la date de sa publication.

Par la suite, vers la fin du mois d'avril 2017, le Centre de la langue officielle condamna de nouveau le Maire de Riga à payer une amende de 50 € pour non respect de la réglementation linguistique lettonne.
En effet, lors des journées portesouvertes de la Mairie de Riga, le maire Nils Oushakov avait répondu aux écoliers russophones dans leur langue, ce qui lui a valu cette nouvelle amende.

“Pour le Centre de la langue officielle, les personnalités politiques ne sont pas autorisées à s'adresser aux écoliers dans leur langue maternelle mais uniquement dans la langue officielle. Et cela même dans le cadre d'un échange informel ou d'une conversation sur Facebook, ce qui serait d'ailleurs considéré comme un facteur aggravant,” commenta alors le Maire.

Le Centre de la langue officielle justifia son intervention dans la presse en disant que, selon la loi sur la langue officielle, la langue des manifestations organisées par l’État ou par les collectivités territoriales devait être le letton. Si une langue étrangère était utilisée au cours de ces manifestations, les organisateurs étaient tenus de fournir une traduction en langue officielle.

Aivars Lambergs, le maire de Ventspils, a été lui aussi sanctionné pour l’usage du russe au cours d'une manifestation officielle. C'est son allocution en russe lors de la signature d'un accord de coopération avec le théâtre russe Tchekhov de Riga, le 28 février dernier, qui a été l'objet d’un rappel à l'ordre par le Centre de la langue officielle.

Il convient de souligner que le Premier Ministre, Maris Kuchinskis, ainsi que le Président de la Lettonie, Raimond Vejonis, ont eux aussi diffusé des messages de condoléances en anglais, suite aux derniers attentats de Grande-Bretagne, sur leurs comptes twitter.Telegraph. Tweet en anglais : pas de sanction pour la Porte-parole du parlement letton, mardi 9 juin 2017, http://www.telegraph.lv

Le Centre letton de la langue officielle renonce à sanctionner la porte-parole du parlement de Lettonie (Saeima), Inara Murniece, pour l'emploi d'une langue étrangère dans un tweet officiel, selon BaltNews.lv.

À la suite des récents attentats en Grande-Bretagne, Inara Murniece a présenté sur son compte twitter ses condoléances aux familles des victimes non seulement en letton mais aussi en anglais.

En réponse à la requête des lecteurs de BaltNews.lv auprès du Centre de la langue officielle pour un examen du bien-fondé de l'emploi par Inara Murniece d'une langue étrangère dans un tweet officiel, le Centre de la langue officielle a déclaré que :

« L'expression de la sympathie ou de la solidarité dans la langue de n'importe quel pays, en l’occurrence du Royaume-Uni (utilisé en hashtag) est considéré comme une communication privée non officielle. »

Rappelons que le message du Maire de Riga, Nils Oushakov, sur les réseaux sociaux CGA avait été considéré comme un message officiel pour lequel il a écopé d'une amende de 140 € pour usage de langues étrangères (l'anglais et le russe) dans une communication officielle sur les réseaux sociaux. La sanction a été prononcée par le Centre letton de la langue officielle le 13 mars dernier. Le Tribunal du district de Vidzeme l'avait entérinée. Puis, lors de la procédure d'appel, le Maire de Riga avait été débouté par le Tribunal régional de Riga qui avait décidé que le jugement du tribunal était sans appel et s'appliquait à compter de la date de sa publication.

Par la suite, vers la fin du mois d'avril 2017, le Centre de la langue officielle condamna de nouveau le Maire de Riga à payer une amende de 50 € pour non respect de la réglementation linguistique lettonne.

En effet, lors des journées portesouvertes de la Mairie de Riga, le maire Nils Oushakov avait répondu aux écoliers russophones dans leur langue, ce qui lui a valu cette nouvelle amende.

“Pour le Centre de la langue officielle, les personnalités politiques ne sont pas autorisées à s'adresser aux écoliers dans leur langue maternelle mais uniquement dans la langue officielle. Et cela même dans le cadre d'un échange informel ou d'une conversation sur Facebook, ce qui serait d'ailleurs considéré comme un facteur aggravant,” commenta alors le Maire.

Le Centre de la langue officielle justifia son intervention dans la presse en disant que, selon la loi sur la langue officielle, la langue des manifestations organisées par l’État ou par les collectivités territoriales devait être le letton. Si une langue étrangère était utilisée au cours de ces manifestations, les organisateurs étaient tenus de fournir une traduction en langue officielle.

Aivars Lambergs, le maire de Ventspils, a été lui aussi sanctionné pour l’usage du russe au cours d'une manifestation officielle. C'est son allocution en russe lors de la signature d'un accord de coopération avec le théâtre russe Tchekhov de Riga, le 28 février dernier, qui a été l'objet d’un rappel à l'ordre par le Centre de la langue officielle.

Il convient de souligner que le Premier Ministre, Maris Kuchinskis, ainsi que le Président de la Lettonie, Raimond Vejonis, ont eux aussi diffusé des messages de condoléances en anglais, suite aux derniers attentats de Grande-Bretagne, sur leurs comptes twitter.

Google Analytics Alternative