Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Le livre d\'or

Jacques (Ghjacumu) THIERS, parolier, auteur de théâtre, romancier


Zuletzt aktualisiert: 27 Mar 2008

thiers-ghjw.jpgDes bilingues corse-français écrivent tous les jours en corse, sans effort ni militantisme particulier... (extrait du Livre d'Or "Les intellectuels et artistes pour le plurilinguisme et la diversité culturelle" en cours d'écriture dans le cadre de la journée du 23 juin à l'UNESCO)

Des bilingues corse-français écrivent tous les jours en corse, sans effort ni militantisme particulier mais parce qu’ils ont le sentiment d’une exigence profonde et d’une singularité qu’ils ne pourraient pas exprimer dans l’autre langue : le français. Pour eux, la découverte de l’écriture littéraire comme plaisir, comme pratique fondatrice d’identité et comme recherche de communication et de dialogue dans l’ensemble linguistique roman et dans l’aire culturelle de la Méditerranée est étroitement associée à la langue corse. On rencontre un plaisir tout particulier et de profondes satisfactions de créateurs à travailler une langue qui avait longtemps été conservée à l’état de dialectes et de parlers. Aujourd’hui pouvoir enrichir son vocabulaire, son style et sa syntaxe, c’est élargir le patrimoine, le modeler, le vivifier en le rendant apte à dire tout l’humain, dans les deux dimensions de l’espace et du temps.

Jacques (Ghjacumu) Thiers

                                                           

Né à Bastia, professeur des Universités, directeur du Centre Culturel Universitaire (CCU) de Corse. Auteur de méthodes d’apprentissage du corse, il est l’un des militants culturels dits de « la génération de 1970 ». Parolier de nombreux succès populaires, dialoguiste et auteur de théâtre (une vingtaine de pièces à ce jour), il est aussi romancier avec A Funtana d’Altea, Prix du Livre Corse 1990 publié depuis en français, italien et roumain, A Barca di a Madonna (traduit en français sous le titre de La Vierge à la barque) et In corpu à Bastia (version française : Le Ventre de Bastia). Il a aussi publié deux recueils de poèmes : L’Arretta bianca (version française : La Halte blanche ; italienne : L’Attimo pietrificato ; croate : Bjela postaja), pour lequel le Prix des Lecteurs de Corse 2007 lui a été attribué, et In e dite (2007).