Le livre d\'or

Esther QUICKER - romaniste


Zuletzt aktualisiert: 17 Apr 2008

esther_quicker.jpgDer Erhalt der Sprachenvielfalt ist eine Voraussetzung für interkulturelles Verständnis...(extrait du Livre d'Or "Les intellectuels et artistes pour le plurilinguisme et la diversité culturelle" en cours d'écriture dans le cadre de la journée du 23 juin à l'UNESCO)

Der Erhalt der Sprachenvielfalt ist eine Voraussetzung für interkulturelles Verständnis. In der Sprache zeigen sich die Besonderheiten eines Landes und der Denkweise seiner Bewohner. Während man in der französischen Redensart Wasser zum Fluss und in der deutschen Version Eulen nach Athen trägt, bringen Spanier Weizen nach Kastilien, Japaner halten Buddha eine Predigt. Nicht nur durch Gemeinsamkeiten, sondern gerade durch Unterschiede, ans Licht gebracht dank der (Un-)Möglichkeiten der Übersetzung, kommt man anderen Kulturen näher. So wie manche Erinnerungen mit Gerüchen verbunden sind, rufen uns andere den Klang von Worten in einer spezifischen Sprache ins Gedächtnis. Wozu sterile Einheitssprachen? Sprachen leben ohnehin durch ständigen Austausch miteinander. Gäbe es nur noch ein paar Sprachen auf der Welt: wodurch würden sie lebendig bleiben?

La préservation de la diversité linguistique est une base de la compréhension interculturelle. Par la langue se manifestant les singularités d'un pays et la façon de penser de ses habitants. Tandis que, selon la locution française, on porte de'l eau à la rivière et dans la version allemande des chouettes à Athènes, les Espagnols portent du blé à Castille, les Japonaises prononcent un sermon à Buddha. Non seulement à travers les points communs, mais aussi au moyen des differences, révélées grâce aux (im)possibilités de la traduction, on s'approche d' autres cultures. Telle que bien des mémoires sont liés à certaines odeurs, des autres souvenirs nous rapellent le son des mots dans une langue spécifique. À quoi des langues uniques stériles? De toute façon les langues vivent par un échange constant. S'il n'y aurait plus que quelques langues sur le monde: comment resteraient-ils vivants?

(Esther Quicker)

                                                          

Esther QUICKER. Romaniste allemande, boursière de la Communauté Allemande de Recherche, membre du programme "Orientations culturelles et structures d'ordre sociales en Europe du Sud-Est". Publications: monographie L'image des Roms dans la Roumanie actuelle" (à paraître) ; nombreuses articles dans des revues spécialisées et volumes collectifs linguistiques et culturells; contributions photographiques pour l'exposition La Roumanie - regards croisés (Berlin 2007/2008).