Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

L'école : instrument de sauvetage des langues menacées ? (Colloque)


Zuletzt aktualisiert: 4 Mai 2006
Colloque “l'École : instrument de sauvetage des langues menacées ?”
CRILAUP
Centre de Recherches Ibériques et Latino-Américaines
de l'Université de Perpignan
30 septembre et 1er octobre 2005, Université de Perpignan

APPEL À COMMUNICATIONS
(http://www.univ-perp.fr/lsh/rch/crilaup/Colloque%20Ecole.htm)

Le mouvement de disparition des langues semble dans un avenir proche, devoir s'accélérer, et prendre une ampleur à ce jour inconnue. Au premier rang des "victimes" : les langues dites minoritaires, c'est-à-dire toute langue en situation de subordination et menacée de substitution par une langue dominante sur son propre territoire.

La majorité des sociolinguistes, relayés par des secteurs plus ou moins importants de la population, s'accordent sur l'impératif de sauver cette diversité. Mais les planificateurs linguistiques sont eux-même divisés sur les méthodes qui permettraient de favoriser la survie, voire la résurgence des langues minoritaires. Au centre de leurs débat se trouve l'école. Or si son rôle a souvent été déterminant dans le processus ayant engagé ces langues sur la voie de la substitution, les avis sur la capacité de cette institution à ramener des langues menacées sur la voie de la normalité sont plus partagés, entre les défenseurs, très nombreux, de l'école comme instrument principal d'une politique de normalisation linguistique, et ceux, plus rares, tel J. Fishman, qui en contestent fermement l'efficacité.

L'objectif de ce colloque sera donc d'évaluer l'impact réel du milieu scolaire dans une politique de normalisation linguistique, sa capacité ou non à assurer la survie d'une langue menacée, et les moyens d'en optimiser la fonction.

Dans cette optique, la question posée dans le cadre de ce colloque sera abordée selon deux axes complémentaires :

* un volet "politique linguistique", dans le cadre duquel on pourra se poser les questions suivantes : quelle est la place du milieu scolaire dans une politique globale de normalisation linguistique ? L'avenir d'une langue menacée doit-il et peut-il reposer sur le système scolaire ? L'introduction d'une langue minoritaire en milieu scolaire est-elle toujours souhaitable ? Peut-on se passer d'une telle action ? etc.

* un volet "didactique", dans le cadre duquel on pourra présenter, en liaison avec les problèmes sociolinguistiques posés par les langues minoritaires, des expériences ou projets pédagogiques novateurs. On pourra également s'interroger sur l'adaptation des outils de la didactique au cas particulier des langues minoritaires, et partant sur leurs besoins spécifiques en matière de didactique, etc.

Les communications, quel que soit l'axe choisi, pourront s'appuyer sur des études de cas circonscrites aux langues menacés des domaines ibérique, français et britannique ; elles devront être accompagnées d'une indispensable réflexion théorique sur les enjeux de l'école.

La langue principale de travail sera le français.

Les propositions de communication sont à envoyées selon le calendrier prévu ci-après, accompagnées d'un résumé (2500 signes maximum) par courrier électronique ou postal, aux contacts suivants :

Chrystelle Burban Christian Lagarde
13 rue des Templiers Université de Perpignan
66 680 Canohès 52, avenue Paul Alduy
e-mail : Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein! 66860 Perpignan Cedex
e-mail : Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!

CALENDRIER
* Date limite de réception des propositions de communication : 15 janvier 2005
* Deuxième circulaire (propositions retenues et calendrier provisoires) : fin avril
* Troisième circulaire (programme définitif) : fin juin