Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

La traduction comme moyen de rencontre des civilisations...


Zuletzt aktualisiert: 5 Mai 2010

... et de développement des langues émergentes

Appel à contribution

Source : Information publiée le lundi 29 mars 2010 par Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein! (source : Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!) sur Fabula.org

Date limite : 20 mai 2010

Appel à communication du Haut Commissariat à l'Amazighité

TRADUIRE DE ET VERS LES LANGUES ET CULTURES ÉMERGENTES DE TRADITION ORALE

La traduction comme moyen de rencontre des civilisations et de développement des langues émergentes

Mostaganem, 11-12 octobre 2010

Du plus loin que l'on remonte dans l'histoire, la traduction, sève nourricière des langues et des cultures, existe. On a toujours eu besoin d'hommes pour servir de courroies de transmission entre les peuples de langues et de cultures différentes. Mais la traduction n'est pas seulement le passage d'une langue à une autre pour assurer la compréhension : c'est aussi une oeuvre de civilisation et de progrès. Sans la traduction des oeuvres grecques, indiennes et persanes, la civilisation musulmane n'aurait pas pris son essor, et sans les traductions des oeuvres arabes en latin, puis dans les langues européennes, la révolution scientifique et technologique du monde moderne n'aurait pas lieu. Aujourd'hui, on traduit non seulement les livres mais aussi les films et, dans les réunions on recourt à la traduction simultanée : la langue n'est plus un frein, on peut communiquer librement, échanger des connaissances, établir des contacts…

La traduction fournit également une aide précieuse au développement des langues. Les exemples ne manquent pas dans l'histoire : les traductions des oeuvres philosophiques grecques ont aidé l'arabe à se doter, par emprunts et surtout par calque, d'un vocabulaire spécialisé. L'anglais s'est enrichi des influences extérieures, l'allemand est devenu une langue standard avec la traduction de la Bible, l'émergence d'une langue vernaculaire suédoise s'est faite avec la christianisation et la traduction des Écritures… Durant la période de la nahda (renaissance culturelle), la littérature arabe s'est largement inspiré des oeuvres traduites occidentales pour renouveler ses genres et ses thèmes.

Dans les langues émergentes d'aujourd'hui, en Afrique et en Asie, se nourrissent des traductions. En berbère, le mouvement de traduction est encore timide : juste quelques textes qui n'ont qu'une audience limité. Pourtant, la langue aurait gagné en notions et en concepts, en intégrant des emprunts et en formant, par calque, des néologismes.

L'objectif de ce colloque est de susciter une réflexion sur la traduction et son apport au développement de la langue berbère, au plan linguistique et de la civilisation.

On débattra, entre autres, des sujets suivants : 

-rôle de la traduction dans la transmission des connaissances

-la traduction dans la culture classique de l'Islam

-les procédés de la traduction

-l'expérience de la traduction en berbère

-le calque et la traduction

-étude critiques de textes traduits en berbère (Le fils du pauvre, Le petit prince, Les Évangiles, Le Coran…) etc.

N.B : Le résumé contenant le titre, la problématique et les éléments à développer, n'excédent pas 20 lignes en typographie new romans taille 12 et une fiche de renseignement mentionnant le nom et le prénom du postulant, l'université d'exercice, la fonction, le grade et d'éventuelles publications scientifiques doivent être remis avant le 20 mai ; la communication intégrale avant le 15 septembre 2010.

Responsable : Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!
Adresse : HCA (S/Direction à la Recherche et à l'évaluation) - 19, Avenue Mustapha El Ouali (Ex Debussy) Alger.