Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Colloque international 19 et 20 juin 2014, à Paris à la Maison de l'UNESCO "La pertinence d'une juritraductologie pour les universitaires, les juristes, les traducteurs et les citoyens"


Zuletzt aktualisiert: 1 Jun 2014

La Maison de l’UNESCO accueillera, les 19 et 20 juin 2014, le premier colloque international du Cerije sur La pertinence d’une juritraductologie : pour les universitaires, les juristes, les traducteurs et les citoyens. La construction d’une réflexion autour de la traduction juridique a été considérée à sa juste place dans ce haut lieu de l’éducation, de la science et de la culture.

Durant ces deux journées, institutionnels, traductologues, juristes-comparatistes, professionnels du droit et de la traduction, étudiants, mais aussi les citoyens que nous sommes, sont invités à réfléchir ensemble autour des trois thématiques suivantes :

I. Les institutions internationales face à la difficulté de traduire

Cette question est fondamentale dans le contexte de la mondialisation de la norme et de la construction d’un droit supranational. Des exemples concrets viendront illustrer la difficulté de poser une définition supranationale à des termes/concepts juridiques disposant déjà d’une « identité sémantique » propre dans les droits nationaux. Comment traiter cette superposition terminologique/conceptuelle ? Quelle posture le traducteur peut-il adopter ?

II. Le juge face au besoin de traduction

Le rôle du juge face au traducteur-interprète judiciaire en tant qu’ordonnateur, destinataire et sanctionnateur de la traduction sera analysé. Le service de la traduction/interprétation pour la justice n’étant pas organisé de la même manière dans les États membres, le statut des traducteurs-interprètes doit-il ou peut-il s’uniformiser en Europe ?

Quelles sont les incidences de la jurisprudence Peñarroja ? En France, depuis 2013, l’opportunité d’inscription des experts traducteurs-interprètes n’échappe plus au contrôle de la Cour de cassation qui annule les décisions des cours d’appel ne respectant pas les nouvelles modalités d’inscription.

Les traducteurs au service de la justice pourront-ils disposer de nouveaux outils ? Les bases de données en construction Legivoc et Babellex seront présentées.

III. Le citoyen face au droit à l’assistance linguistique

Le citoyen bénéficie d’un droit fondamental à l’assistance linguistique dans le cadre des procédures pénales. La mise en pratique des dispositions récentes de l’Union européenne fournit-elle une protection identique dans tous les États de l’Union ?

Si les personnes sourdes doivent pouvoir prétendre au même droit fondamental, quelle est la réalité du terrain ?

Le citoyen hors du champ judiciaire se voit-il reconnaître un droit à l’assistance linguistique ? Quel rôle est attribué à la traduction-interprétation destinée au consommateur, au salarié, au patient hospitalier ? Le métier d’interprète doit-il ou peut-il être distingué de celui de médiateur ?


Le programme du colloque a été construit dans le souci d’un véritable échange entre les intervenants et les participants. Une attention particulière est portée afin qu’un large temps de parole soit laissé au public pour les questions de la salle aux intervenants et les tables rondes.

Le colloque et la réflexion sur la juritraductologie s’enrichira de cette interactivité à laquelle vous êtes toutes et tous conviés.

 

Clôture des inscriptions le 10 juin 2014.

Download

PROGRAMME.COLLOQUE.2014.pdf
Document Adobe Acrobat [120.0 KB]

Download

BULLETIN.INSCRIPTION.COLLOQUE.pdf
Document Adobe Acrobat [70.8 KB]

Download

PROGRAMME DETAILLE.FPC.pdf
Document Adobe Acrobat [76.9 KB]

Le Cerije, organisme de formation professionnelle continue, est enregistré auprès du Préfet de région d'Ile de France sous le numéro d'activité 11 75 50840 75.

Sur demande, une attestation de présence sera délivrée.