Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Hermès 56 - Traduction et mondialisation, vol. 2 (collectif CNRS)


Zuletzt aktualisiert: 13 Jul 2010

(Voir ici notre présentation de  "Traduction et mondialisation", volume 1

Paru le 24 juin 2010 chez CNRS Editions, revue Hermès n°56, ISBN : 978-2-271-06992-4

Sous la direction de :  Michaël Oustinoff, Joanna Nowicki et Juremir Machado da Silva

Dans un rapport récent (2009), la British Academy met en garde les chercheurs britanniques aussi bien des sciences humaines et sociales que des autres sciences (physique, chimie, biologie, etc.) : ne maîtriser que l’anglais les condamne à être « mondialement connus… seulement en Angleterre ». Ce n’est pas la compétitivité de la recherche qui est seule en jeu : c’est également celle du pays entier. Et ce qui est vrai du Royaume-Uni vaut aussi pour les autres parties du monde. 

Le tout-à-l’anglais, naguère présenté comme le nec plus ultra de la modernité, est désormais remis en cause par les anglophones eux-mêmes. C’est là un renversement de perspective spectaculaire, mais qui s’explique aisément à l’heure de la mondialisation. Le plurilinguisme et, par conséquent, la traduction – car on ne saurait apprendre toutes les langues – sont devenus des enjeux vitaux de la communication à l’échelle aussi bien planétaire que locale. La rationalisation est un appauvrissement.

Une telle évolution vient confirmer les analyses du volume précédent (H 49), qui mettait l’accent sur le fait que traduire n’est jamais une opération « neutre », « transparente » ou « à somme nulle » : c’est une recréation. Dans ce second volume, le projecteur est braqué sur la babélisation croissante du monde à laquelle on assiste aujourd’hui et sur ses enjeux, parallèlement au maintien de l’anglais comme langue dominante de la communication mondialisée.

La babélisation est cependant le contraire d’une solution : elle s’effectue en ordre dispersé et accentue l’ignorance de l’Autre. Pour qu’il y ait communication authentique, il faut une volonté politique de l’établir à travers la traduction. Ainsi s’explique la nécessité d’une approche pluridisciplinaire de la traduction. Seule celle-ci est capable de fournir les clés des recontextualisations culturelles et géopolitiques, indispensables pour comprendre la complexité du monde contemporain.

Michaël Oustinoff, Joanna Nowicki
et Juremir Machado da Silva

Contenu : 

Dominique Wolton l Avant-propos : la traduction, passeport pour accéder à l’autre
Michaël Oustinoff, Joanna Nowicki et Juremir Machado da Silva l Introduction
Leonard Orban l Langues et traduction : une politique cruciale pour l’Union européenne
Aurélien Yannic l Francophonie, plurilinguisme, traduction : la mondialisation des enjeux identitaires
Lalbila Aristide Yoda l Traduction et plurilinguisme au Burkina Faso
Lorenzo Vilches l La difficile cohabitation du catalan et du castillan
Mathieu Guidère l Les nouveaux métiers de la traduction
Peter Stockinger l L’adaptation et la republication de ressources audiovisuelles numériques
Michaël Oustinoff l « De la démocratie en Amérique » et l’intraduisibilité de l’anglais
Tom Dwyer l Traducteurs, associations professionnelles et marché : approches empiriques
Astrid Guillaume l La traduction au service des ONG
Jean-François Nominé l « Cafebabel.com », porte-parole de l’esprit européen
Daniel Prado l La traduction automatisée : le cas des langues romanes
Daniel Raichvarg l La vulgarisation des sciences : fausse « traduction » et vraie « interprétation »
Pierre Laszlo et Michaël Oustinoff l Être un scientifique, c’est apprendre à traduire la parole des choses
Michèle Leclerc-Olive l Crise financière et espace public : traduire le langage de l’aléatoire
Mylène Hardy et Hailong Liu l La traduction des sciences de la communication en Chine : le concept de « chuanboxue »
Foued Laroussi et Ibrahim Albalawi l La traduction de l’arabe et vers l’arabe, à l’heure de la mondialisation
Olga Inkova l Les « intraduisibles » : question de langue ou de culture ?
Michèle Gendreau-Massaloux l Traduire, c’est faire vivre une langue
Marie Vrinat-Nikolov l Les représentations de soi et de l’autre dans la traduction, en Bulgarie et en France
Laan Mendes de Barros l L’interculturalité à l’heure de l’hybridation communicationnelle
Juremir Machado da Silva l Traduction et communication : la reliance des cultures