Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

La signification du plurilinguisme et la voix de jeunes Italo-canadiens


Zuletzt aktualisiert: 22 Dez 2011

Julie Byrd Clark
Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!
UNIVERSITÉ DE WESTERN ONTARIO

c CAHIERS DE L’ILOB Vol. 2, 2011 57–77

Résumé
Dans les systèmes éducatifs dans lesquels le plurilinguisme est en voie de devenir la norme, cet article vise à mieux comprendre l’impact des politiques linguistiques sur la construction identitaire, en définissant ce qui constitue l’identité d’un Canadien plurilingue à travers la voix de jeunes Italo-canadiens qui sont des étudiants inscrits à un programme de formation des maîtres à Toronto et qui se destinent à devenir professeurs de français langue seconde (FLS). L’article est basé sur une recherche ethnographique interdisciplinaire de deux ans. Les analyses proposées ici proviennent d’une ethnographie sociolinguistique et interdisciplinaire de deux ans qui repose sur des travaux post-structuralistes portant sur la construction discursive des identités multiples et imbriquées combinés avec l’analyse du discours. Nos données dévoilent comment les pratiques sociales et langagières de ces jeunes rendent les processus de catégorisa- tion sociale plus difficiles. Elles soulignent également des voix et des po- sitionnements multiples au moyen d’un va-et-vient constant, ainsi que la façon dont les participants manient leur agency, c’est-à-dire leur capacité de réaction face à une interaction non prédéterminée. Or, leurs discours révèlent la manière dont ils adhèrent, et répondent aux discours de langue, de pouvoir et de représentation. Les résultats nous permettent de repenser nos conceptualisations du plurilinguisme tout en prenant en compte les dimensions complexes qui ce que signifie être et devenir plurilingue et qui font émerger de nouvelles pratiques de catégorisation sociale davan- tage plurielles et mouvantes.
Mots-clés : plurilinguisme, construction identitaire des jeunes Italo-cana- diens, critique sociolinguistique, catégorisation sociale

Abstract
In societies and systems of education where multilingualism is becoming the norm, this article explores the impact of language policies in relation to what it means to self-identify as a multilingual and multicultural Cana- dian through the voices of Italian Canadian youth who are completing a teacher training program in order to become teachers of French (French as a Second Language) in the multicultural, global and urban landscape of Toronto, Canada. This article is based on a two-year interdisciplinary, sociolinguistic ethnography. The data analysis draws upon poststructural- ist theories related to the discursive construction of multiple and overlap- ping identities combined with a discourse analysis. The findings reveal how some of the participants’ social and linguistic practices problema- tize social categories. They also highlight the multiple voices of the youth and their exercise of agency (i.e. the ability of a social agent to react in a way that is not predetermined in any given interaction). Their discourse likewise reveals the shifting positions of the youth as they manage, ne- gotiate, and challenge discourses of language, power, and representation. These results allow us to rethink our conceptualizations of multilingual- ism while taking into account the complex dimensions that surround what it means to be and become multilingual, which could possibly lead to the creation of new social categorizations or spaces, without limits or bound- aries.
Key words: multilingualism, identity construction, Italian Canadian youth, critical sociolinguistic ethnography, social categorization

Lire l'article / Read the article...