Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

L’Islam en ses langues : exigences du sacré et nécessités du profane (Appel à contributions)


Zuletzt aktualisiert: 2 Jan 2014

L'IISMM lance un appel à participation à sa prochaine session d'études doctorales, qui aura lieu à Madrid (Espagne) du 17 au 21 mars 2014. En partenariat avec le Netherlands InterUniversity School for Islamic Studies (NISIS) et la Casa de Velazquez (Madrid).

Date limite de réception des candidatures :12 janvier 2014

Argumentaire

De Mindanao à la Bosnie et du Sénégal au Xinjiang, les peuples de l’Islam s’expriment dans des centaines de langues, comme il convient à une aire de civilisation qui couvre le cinquième de l’humanité. Cette multiplicité naît pourtant de l’un : aucune des deux autres grandes aires culturelles fondées sur une religion universelle, christianisme ou bouddhisme, ne repose sur une langue sacrée d’une hégémonie aussi impérieuse que l’arabe. Le Coran ne se traduit pas, l’essentiel de ses commentaires médiévaux autorisés a été élaboré en arabe, et surtout le droit musulman, enraciné dans les dispositions du texte sacré, du hadîth et de la Sîra du Prophète et de ses Compagnons est resté attaché tout au long de l’histoire à la langue arabe de ses sources de référence.

Lire la suite