Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Le marché aux langues (L. J. Calvet)


Zuletzt aktualisiert: 30 Sep 2006
Le marché aux langues, les effets linguistiques de la mondialisation, Louis-Jean Calvet, Plon, 2002, 213 p.

Le marché aux langues

Les effets linguistiques de la mondialisation

Les langues n'échappent pas à la mondialisation. Certaines sont en hausse, d'autres se dévaluent, selon les lieux, les nécessités, les besoins et les politiques. Le marché aux langues, sur lequel les individus ou les groupes recherchent celles qui leur sont le plus utiles ou le plus profitables, n'est pas le même à Dakar ou à Hong Kong qu'à Barcelone ou Sao Paulo. Mais l'uniformité s'étend. Que pèse la langue corse face à l'anglais ? Quelles chances peut avoir une langue de subsister sur ce marché, quels risques a-t-elle d'en disparaître?

Cet ouvrage original, nourri d'exemples concrets, jette les bases d'une « politologie linguistique » qui permet de lire la mondialisation à travers son versant linguistique, d'élaborer des hypothèses sur l'évolution de cette situation et d'en explorer les modes possibles de gestion, entre conservatisme frileux et laisser-faire débridé. Louis-Jean Calvet tente de répondre à une question centrale : peut-on influer sur le sort des langues ?

Professeur de linguistique à l'université de Provence, auteur de nombreux ouvrages traduits dans une quinzaine de langues, Louis-Jean Calvet est également un expert internationalement reconnu en politique linguistique.