Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

La Bibliothèque nationale François Mitterrand organise un colloque en ligne excluant la langue française


Zuletzt aktualisiert: 23 Dez 2020

Quand des hauts fonctionnaires nommés en Conseil des ministres violent frontalement la loi, il y a de quoi se poser des questions.

C'est ce que vient de faire la BNF en publiant un appel à communication pour un colloque où il est précisé que les communications seront en anglais. C'est donc en bon français ce qu'on appelle un colloque exclusif, puisque toute personne qui aurait l'incongruité de vouloir faire passer sa pensée en langue française est priée de s'abstenir.

La conférence internationale s'appelle Newseye, c'est-à-dire, traduit par un Américain francophone étonné par "l'Oeil de l'info" par allusion à la rubrique "L'Oeil du 20h", c'est-à-dire du Journal télévisée de 20h sur la chaîne nationale France 2.

Voici le lien : https://www.bnf.fr/fr/actualites/appel-communications-le-passe-nest-quun-prelude-conference-internationale-newseye

Il est vrai que dans certains milieux, appliquer la loi est assez mal vu. Il est quand même utile de la rappeler et la loi (article 6 de la loi du 4 août 1994 sur l'emploi de la langue française) dit ceci :

« Tout participant à une manifestation, un colloque ou un congrès organisé en France par des personnes physiques ou morales de nationalité française a le droit de s’exprimer en français. Les documents distribués aux participants avant et pendant la réunion pour en présenter le programme doivent être rédigés en français et peuvent comporter des traductions en une ou plusieurs langues étrangères.

Lorsqu’une manifestation, un colloque ou un congrès donne lieu à la distribution aux participants de documents préparatoires ou de documents de travail, ou à la publication d’actes ou de comptes rendus de travaux, les textes ou interventions présentés en langue étrangère doivent être accompagnés au moins d’un résumé en français.

Ces dispositions ne sont pas applicables aux manifestations, colloques ou congrès qui ne concernent que des étrangers, ni aux manifestations de promotion du commerce extérieur de la France. 

Lorsqu’une personne morale de droit public ou une personne morale de droit privé chargée d’une mission de service public a l’initiative des manifestations visées au présent article, un dispositif de traduction doit être mis en place. »

Par ailleurs, en France (comme dans bien d'autres pays où l'état de droit s'applique), il existe des juridictions dont le mission est d'appliquer la loi. Dans l'ordre administratif, ce sont les tribunaux administratifs qui ont ce rôle. Par conséquent quand des hauts fonctionnaires français sont pris les mains dans le pot de confiture, ils n'ont pas d'amendes à payer, on ne les met pas en prison, mais la manifestation manifestement illégale est sujette à référé-suspension qui permet d'obtenir la suspension de l'exécution de la décision illégale prise par l'administration. Or, la BNF est un établissement public chargé d'une mission de service public. Il ne fait aucun doute que l'OEP, profondément attaché au débat démocratique et à la diversité linguistique et culturelle, utilisera à bon escient le droit qu'il lui est reconnu, comme à tout citoyen, de réclamer et d'obtenir le respect de la loi française en France. Toute association qui voudrait se joindre à son action est évidemment la bienvenue.