Logo de l'OEP

Arts et Lettres

Exit le français académique : do you speak le français « harmonisé » ?

Mis à jour : 18 Aoû 2012

Jacques Pezet, Rue89

Gaétan Poulin, électricien québecois à la retraite, souffre comme d’autres de l’empire grandissant de l’anglais. En 2031, rappelle-t-il, moins de la moitié de la population de Montréal devrait encore parler la langue de Molière.

La faute à toutes ces complications qui rebutent les élèves, aux innombrables exceptions grammaticales, lettres muettes et homonymes.

Il a donc inventé un alphabet mondialisé, adapté dans un premier temps au français et à l’anglais (les 141 autres langues officielles du monde attendront), qui devrait faciliter l’apprentissage des langues étrangères.>>>>>>>>>>>>>>>>>