Logo de l'OEP

Enseignement supérieur

Argumentaire en dix points pour combattre le projet de loi Fioraso

Mis à jour : 28 Avr 2013

En voici les têtes de chapitre :

1) L'article 2 du projet de loi ESR n'aurait pas pour objectif d'autoriser ou de faciliter les formations entièrement en langue étrangère (anglais)

2) Ce n'est pas l'intention de la ministre et les textes d'application apporteront toute la lumière à cet égard

3) L'article 2 a pour objectif de développer l'attractivité des universités françaises

4) En développant des formations uniquement en anglais, on améliore le niveau de l'enseignement supérieur

5) Développer les formations en anglais, c'est bon pour les étudiants français

6) L'anglicisation de l'enseignement supérieur est bon pour la recherche française

7) En développement des formations uniquement en anglais, on augmente le prestige de la France

8) L'anglais est la langue des affaires et de la recherche, il faut se rendre aux réalités

9) Il n'y a plus d'"exception française"

10) Le français est en déclin dans le monde

L'OEP défend le français mais aussi toutes les langues d'Europe et du monde. L'OEP soutient tous ceux qui dans leur pays combattent non pas l'anglais, mais l'hégémonie linguistique et la langue unique et soutiennent, loin de tout repli identitaire, la circulation des savoirs, des idées et des imaginaires grâce au plurilinguisme et à la traduction.

Argumentaire à télécharger