Logo de l'OEP

Enseignement supérieur

C. Truchot sur les universités en anglais : les déboires européens

Mis à jour : 22 Mai 2013

En décidant, au nom de l'"attractivité", de déroger au principe qui fait du français la langue de l'enseignement supérieur, le projet de loi du gouvernement de François Hollande présenté le 22 mai au parlement ignore les leçons d'autres pays européens. En Europe du Nord, des mesures similaires ont abouti à la quasi-disparition des langues nationales de l'enseignement de haut niveau sans améliorer leur ouverture internationale. En Allemagne, les autorités universitaires préconisent un retour à l'allemand, enrichi d'un plurilinguisme authentique.

Angliciste et socio-linguiste, Claude Truchot développe ici son point de vue, craignant que l'"on s’apprête à faire en France ce qui a été fait en Allemagne il y a dix ans et ce à quoi les responsables universitaires allemands tournent résolument le dos actuellement".

Leçons 21.05.2013 Par Claude Truchot (point de vue) >>>>>>>>>>>>