Enseignement supérieur

Faut-il angliciser les cursus universitaires ? Les leçons du modèle japonais

Mis à jour : 29 Mar 2015

Publié sur le blog d'Educpros.fr "Chroniques de diplomatie universitaire"

Par Guillaume Tronchet, 5 mars 2015

LA PLACE DES COURS EN ANGLAIS DANS LES CURSUS UNIVERSITAIRES avait été, on s’en souvient, l’un des sujets les plus discutés lors des débats autour de la Loi Fioraso en 2013. « Si nous n’autorisons pas les cours en anglais, nous n’attirerons pas les étudiants de pays émergents comme la Corée du Sud et l’Inde. Et nous nous retrouverons à cinq à discuter de Proust autour d’une table, même si j’aime Proust… », avait alors lancé, par provocation, la ministre de l’Enseignement supérieur. La publication, il y a une semaine, par la Japan Student Services Organization, de l’état statistique annuel de la présence des étudiants internationaux dans l’enseignement supérieur japonais en 2014, peut permettre, par comparaison, de se rendre compte des impacts qu’une telle mesure a eu dans un pays doté d’une forte tradition monolinguistique comme la France et ayant engagé, lui aussi, depuis les années 2000, une politique en faveur de l’émergence de quelques grands pôles universitaires de niveau mondial. Lire la suite de l'article...