Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Qu'est-ce qu'apprendre une langue ? Journée du GERFLINT


Mis à jour : 4 Nov 2011

Journée scientifique organisée le mercredi 14 décembre 2011 par Gilles Louÿs (EA 1586 Centre des Sciences de la Littérature française, F.ET.E : Français pour ETudiants Etrangers, Paris Ouest Nanterre La Défense) Lieu : bâtiment G, salle G 61

Comité scientifique

Alain Cazade (EA 4405 CICLaS, Paris Dauphine) Jörg Eschenauer (Union des Professeurs de Langues des Grandes Ecoles / Ecole des Ponts, ParisTech) Danièle Flament (Revue française de linguistique appliquée, UMR 7114 MoDyCo / Université Paris Ouest Nanterre la Défense) Jacques Prévot (EA 1586 Centre des Sciences de la Littérature française / Université Paris Ouest Nanterre La Défense) Jean-Louis Chiss (EA 2288 ERADLEC, Université Paris 3)

Cette journée vise à explorer et définir l’expérience du sujet qui s’exprime et communique dans une langue autre que la sienne et, corrélativement, à s’interroger sur la manière dont ce savoir-faire s’acquiert à travers une gamme de pratiques pédagogiques diverses empruntées à des domaines d’application multiples.

Le point de vue adopté ici est de considérer que parler dans une autre langue, c'est passer d’un « corps parlant » à un autre, pour autrui comme pour soi-même, se faire devenir momentanément un autre individu, avec les effets cognitifs, sémantiques, émotionnels, relationnels et culturels que cela suppose.

L’hypothèse défendue est que l’observation de cette démarche dépasse la simple prise en compte du "para-verbal" (gestes, mimiques, postures). Par exemple, articuler des sons, tons ou mélodies en japonais et en espagnol oblige le parleur à placer différemment les divers muscles mobilisés par l'expression de ce qu'il dit, ce qui lui donne littéralement un visage et une voix distincts selon la langue qu'il parle, produisant de lui-même, consciemment ou non, une réalisation subjective et relationnelle distincte de sa manière d’être dans sa langue maternelle. Cet aspect fondamental de l’action langagière humaine est relativement peu décrit, et sa mise en œuvre n’est guère systématisée ni explicitée en didactique des langues. Dans ce contexte, l’objectif de cette journée est de donner forme et substance à ce point de vue et d’en explorer les conséquences pédagogiques susceptibles de devenir le lieu d'une rupture épistémologique :

a) du point de vue théorique : du fait que les recherches en matière de langue (ou de discours) se focalisent en général précisément sur les unités dites "linguistiques" sans se préoccuper de l'amont (la réalité des conditions) dont elles sont l'aval (le résultat et la formalisation souvent désincarnée) ;

b) du point de vue pratique : du fait que, de manière générale, les didactiques sont tributaires des domaines habituellement convoqués dans l’apprentissage des langues, tels la grammaire, le lexique, la phonétique, la sémantique, la pragmatique, la culture (représentations, stéréotypes...), et n’ont pas les moyens de se référer à une compréhension autre (et plus globale) de ce qu’est l’expérience de la parole.

Ce colloque se propose de mettre en lumière les théories actuelles qui font toute sa place au vécu corporel de l’apprenant dans la compréhension ou la production linguistique (en tenant compte des rapports aux courants pertinents en linguistique, psychologie, phénoménologie), et de les relier aux pratiques pédagogiques faisant appel au « corps parlant » (théâtre, gestuelle, danse, musique, chant, orthophonie...) qui en illustrent sur le terrain la pertinence didactique.

Programme 9h Ouverture et présentation de la journée: Christophe Martin (Paris Ouest, directeur de l'EA 1586, co-directeur de l'UFR PHILLIA)

L'expérience de la parole : président Robert Damien (Paris Ouest, directeur de l'ED 139) 9h15-10h    Conférencier invité : Didier Bottineau (CNRS, UMR 7114 Modyco & Paris Ouest) : «Comment l'expérience de la parole constitue le sujet psychologiquement, intersubjectivement, cognitivement, culturellement, et ce à travers l'interaction, par la motricité et la sensorialité » 10h-10h15    Echange avec la salle 10h15-10h45 Pause

Le corps parlant : président Alain Cazade (EA 4405 CICLaS, Paris Dauphine) 10h45-11h05 : Philippe Turchet, Chercheur en synergologie, Canada) : « Et si l'apprentissage d'une langue passait aussi par l'intégration non consciente d'un langage corporel associé ? » 11h05-11h25 : Catherine Garitte (EA 4431 Psychologie des processus et conduites complexes, Paris Ouest) et Larisa Olteanu : « L’apprentissage des gestes conventionnels en roumain et en français chez les enfants bilingues de 7 à 11 ans » » : 11h25-11h45 : Jean-Rémi Lapaire, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 : « Corps pensant, corps parlant, corps en mouvement » 11h45-12h    Echange avec la salle

12h-13h30 Déjeuner

Perspectives didactiques 1 : président Thomas Gomez (Paris Ouest, directeur de l'ED 138) 13h30-13h50    Vera    Dickman    (Télécom    ParisTech) :    « Médiation    du    corps    dans    les    apprentissages langagiers et interculturels » 13h50-14h10 Jörg Eschenauer (Ecole des Ponts ParisTech) : « Apprendre une langue en tandem » 14h10-14h30 Amina Bensallah-Poulain (UMR 7114 MoDyCo, CNRS & Paris Ouest) : « Méthodologie d’enseignement de l’arabe sur des bases orthophonistes » 14h30-15h Echange avec la salle 15h-15h30 Pause

Perspectives didactiques 2: président Jörg Eschenauer (ParisTech & UPPLEGESS) 15h30-15h50 : Joëlle Aden, Université du Maine (INEDUM/CREN, EA 2661) : « Les approches théâtrales dans la didactique des langues (l’anglais) » 15h50-16h10 : Graça Dos Santos (EA 369 Etudes romanes, Paris Ouest) : « Je est un autre. L'expérience du bilinguisme et du théâtre pour enseigner et apprendre une langue. » 16h10-16h30 : Stephen Scott Brewer (EA 4520 RECIFES, IUFM Lille) : « Musique et apprentissage des langues » 16h30-17h    Echange avec la salle

17h-18h Table ronde présidée par Danièle Flament-Boistrancourt (UMR 7114 MoDyCo, Paris Ouest), Boris Sautereau et Emmanuelle Sauvage (EA 1586, Paris Ouest, FETE), Sylvaine Hughes (EA 370 Centre de recherches anglophones, Paris Ouest), Idelette Muzart (EA 369 Etudes romanes, Paris Ouest), Jean-Marc Chamot (6e DAN Aïkido, EA 370, Paris Ouest).

18h Cocktail dinatoire de clôture