Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Alzheimer : l'apparition des symptômes retardée chez les personnes bilingues


Mis à jour : 17 Nov 2013

Une-bonne-directionwL'apprentissage et la pratique d'une deuxième langue pourraient retarder de plusieurs années l'apparition de certaines formes de démence chez les personnes âgées, mêmes illettrées. Cette conclusion d'une importante étude, publiée le 7 novembre 2013, dans la revue Neurology, rejoint les constats actuels sur les bénéfices d'une stimulation intellectuelle prolongée au cours de la vie.

"Parler plus d'une langue paraît induire un meilleur développement de la zone du cerveau responsable du raisonnement et de l'attention, qui pourraient contribuer à protéger [les individus] de la démence", explique Suvarna Alladi, de l'Institut Nizam des Sciences Médicales à Hyderabad en Inde, principal auteur des travaux publiés dans Neurology.

Voir l'article de Florian Gouthière pour Allodocteurs.fr et l'AFP.

Pour accéder à l'étude originale