Logo de l'OEP

Les conclusions

Conclusions générales

Last Updated: 4 Nov 2012

logo-oep6-frweurolinguistica-sudLes troisièmes Assises européennes du plurilinguisme se sont tenues à Rome à l'Université La Sapienza du 10 au 12 octobre 2012, organisées conjointement par l'Observatoire européen du plurilinguisme et l'association Eurolinguistica-Sud, et sous la présidence d'honneur du prof. Tullio de Mauro, sur le thème général « Langues sans frontières, le plurilinguisme ». Elles ont montré que le plurilinguisme, par ses dimensions inter et transculturelles, est le garant de la diversité linguistique, de la créativité sous toutes ses formes et de la paix.

Les Assises aboutissent à des conclusions générales et des conclusions particulières couvrant les champs de l'éducation, de l'économie, de la politique dans ses dimensions nationale et internationale et de la culture.
Conclusioni generali it

Общи заключения bg

Opći zaključci cr

პლურილინგვიზმის ევროპული ობსერვატორიის მე-3-ე ყრილობის შედეგები ge

Conclusions générales

Il convient de commencer par un constat : bien que l'idéologie monolingue apparaisse comme une simplification inacceptable à tous points de vue, elle reste encore aujourd'hui l'horizon culturel et politique de la plupart des pays européens, qu'il s'exprime par des dynamiques qui peuvent aboutir à des replis identitaires ou par l'hégémonie linguistique d'une langue, l'anglais. Les arguments avancés aujourd'hui pour le plurilinguisme et la défense de la diversité culturelle par des économistes, des juristes, des linguistes, des psychologues, etc. , ne touchent qu'une élite. Nos sociétés restent sous l'emprise d'une représentation monolingue tenace, liée historiquement à la constitution des états-nations -- que démentent les exemples de l'Antiquité et de nombreux pays du monde-- et que renforce la crise économique qui a installé une logique comptable allant jusqu'à entraîner la réduction/disparition des enseignements linguistiques.

A l'heure de la mondialisation et de l'émergence d'un monde multipolaire, notamment en raison de la montée en puissance de pays tels que le Brésil, la Chine et l'Inde, la solution d'une lingua franca unique fait de plus en plus apparaître à la fois ses limites et l'importance capitale du plurilinguisme dans le monde d'aujourd'hui.

Des actions s'imposent dans plusieurs directions

  • Dans le champ sociétal : faire évoluer les représentations en sensibilisant l'opinion publique, les éducateurs, les media, sans attendre les décideurs. Dans la société civile, il y a des petites pépinières d'où sortent (par en bas) des projets porteurs;

  • Dans le champ de l'éducation et de la recherche

    • Maintenir et développer les chantiers de recherche et d'action pluridisciplinaires en interaction avec le territoire et diffuser les résultats de façon capillaire;

    • Militer pour une linguistique d'intervention qui ait un impact sur la qualité de la vie  et sur le développement socio-économique ;

    • Décloisonner les disciplines et interpeller les enseignements de langues et de didactique des langues pour qu'elle propose davantage des chemins alternatifs efficaces pour la formation et pour la recherche ;

    • Promouvoir une éducation plurilingue et interculturelle à tous les niveaux des systèmes d'enseignement, de la maternelle à l'enseignement supérieur;

    • Inviter les gouvernements à diversifier l'offre d'enseignement linguistique dès l'école primaire et à faire en sorte que cette diversité de choix soit utilisée;

    • Inviter les gouvernements à honorer leur engagement pris au Conseil européen de Barcelone en 2002 de deux langues étrangères obligatoires à la fin du second cycle du second degré ;

    • Inviter la Commission européenne à proposer des mesures permettant un retour aux publications scientifiques dans d'autres langues que l'anglais;

    • Inviter les universités à mettre en œuvre de véritables politiques linguistiques, qui ne devraient pas se limiter à consolider le niveau d'anglais des étudiants, mais d'être aussi la poursuite de l'apprentissage de la LV2 ou mieux d'une LV3 non apprise au lycée.

  • Dans le champ de l'économie
    • La diversité linguistique et les compétences en langues sont et doivent être considérées comme une ressource pour l'emploi et la compétitivité et le traitement des langues comme une dimension incontournable du management des entreprises internationales ;
    • Le principe du droit de travailler dans la langue du pays d'accueil doit s'appliquer à titre général et les besoins linguistiques adaptés aux nécessités stratégiques des entreprises.
    • Une action doit être entreprise dans chaque pays afin de diffuser les résultats de la recherche et les bonnes pratiques dans le tissu des entreprises par les voies des revues professionnelles, de la formation initiale et de la formation continue.

  • Dans le champ politique

    • Les pays européens doivent relever le défi des migrations qu'elles soient internes à l'Europe ou externes et maîtriser les processus d'intégration dans le reconnaissance des identités plurielles comme valeur pour les personnes migrantes et pour les sociétés qui les accueillent.
    • L'Union européenne doit réaffirmer son plurilinguisme comme le fondement de la citoyenneté européenne, et en tirer les conséquences;

    • L'OEP appelle à une Initiative citoyenne au sens du Traité de Lisbonne afin de renforcer les fondements juridiques du plurilinguisme dans le fonctionnement des institutions.

  • Dans le champ de la culture

On ne saurait apprendre toutes les langues. C'est pourquoi la traduction joue un rôle si fondamental dans les transferts aussi bien culturels que scientifiques. Le phénomène n'est pas nouveau : il n'est pas exagéré de dire que la civilisation occidentale est née de la traduction. A cet égard, la science dite « occidentale » ne serait pas ce qu'elle est sans l'apport de l'Inde, de la Chine, du monde arabe. Au moment où il est question de désoccidentalisation du monde, la traduction occupe donc, plus que jamais, une position centrale.

Les langues, loin d'être des copies conformes les unes des autres, sont autant de sources d'imagination créatrice.

C'est vrai dans le domaine des arts et des lettres, mais également dans celui des sciences, qu'elles soient humaines ou soi-disant « dures ». Loin d'être de simples instruments de la pensée, elles la façonnent.

Sans le recours au plurilinguisme et à la traduction dans le plus grand nombre de langues possible, il n'est pas de véritable circulation des savoirs, des idées et des imaginaires ni, par conséquent, de compréhension du monde contemporain dans toute la richesse de sa diversité.

Dans le domaine de la création cinématographique et audiovisuelle, les politiques néolibérales conduites par de nombreux gouvernements depuis les années quatre-vingt n'ont eu comme seul résultat que d'affaiblir la création. Il convient de promouvoir des politiques nationales coordonnées avec les politiques européennes permettant une renaissance de la production audiovisuelle et des cinémas européens.