Logo de l'OEP

Colloques et séminaires 2019

Reconfiguration identitaire et revendications indépendantistes : approche comparée en Europe contemporaine (journée d'études 10 mai 2019, Strasbourg)

Last Updated: 4 Apr 2019

« Le rejeton fragile issu de l'union de l'histoire et de la fiction, c'est l'assignation à un individu ou à une communauté d'une identité spécifique qu'on peut appeler leur identité narrative ».
Paul RICŒUR, Temps et Récit. Tome III.

L’identité d’un individu, d’une communauté est un processus en perpétuelle reconfiguration. Indépendantisme, séparatisme, autonomisme, nationalisme, régionalisme sont autant de termes désignant la volonté d’assurer la distinction d’un destin politique. Certains états se construisent autour d’une prétendue unité linguistique, culturelle, religieuse, géographique ou ethnique – le simple fait, pour une communauté de rompre cette unité peut être une raison suffisante pour revendiquer un destin politique propre. Il s’agit d’une négociation permanente entre ce que sont les peuples, ce qu’ils affirment ne pas être, et ce qu’ils aspirent à devenir. C’est une tentative à la fois de se configurer – avec l’endogroupe (le « nous »)– et de se distinguer – de l’exogroupe (le « eux »).
Depuis la Première Guerre Mondiale et la signature du Traité de Versailles qui marquent une redéfinition géopolitique, ces désirs ponctuent les scènes politiques à toutes échelles aussi bien par
des guerres d’indépendance que par des manifestations identitaires.
La journée d’étude Reconfiguration identitaire et revendication indépendantiste : approche comparée en Europe contemporaine propose une évaluation, dans le cadre d’une approche comparée, des différentes stratégies discursives dans la (re)définition de l’identité mises en œuvre par les groupes indépendantistes. Sur quoi se basent les argumentaires des mouvements indépendantistes en Europe ? Quelles sont les stratégies qui servent à véhiculer ces arguments dans le discours des groupes indépendantistes ? Ces discours participent-ils à une reconfiguration identitaire de la population ? Comment cette reconfiguration s’opère-t-elle ?

Cette journée d’étude rassemblant des chercheurs venus notamment de Sardaigne, de Belgique et de France est organisée, dans le cadre de leur cursus de deuxième année, par les étudiants en Master Plurilinguisme et Interculturalité à l’Université de Strasbourg, sous la direction de M. le Professeur Emmanuel Béhague et de Mme la Professeure Irini Tsamadou-Jacoberger, avec le soutien financier du Groupe d’étude sur le plurilinguisme européen (GEPE) et de l’IUT de Bayonne et du Pays Basque, affilié à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour.
Les actes de la journée d’étude seront publiés dans les Cahiers du GEPE, 2019.
Télécharger le programme

Télécharger l'affiche