Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Les mots pour le dire

L’argot de bureau : l’« empowerment » ou l’autonomie retrouvée (Le Monde)


Last Updated: 13 Jun 2021

Depuis plusieurs décennies, de nombreux manageurs souhaitent donner davantage de marge de manœuvre à leurs salariés, pour augmenter leur confiance en eux et leur efficacité : c’est l’« empowerment ».

Chronique de Julles Thomas - publiée le 12 avril 2021 - Image Simon Landrein

Pouvoir contredire son chef en réunion car il y a une faute sur le PowerPoint, pouvoir quitter le bureau à 15 heures car le travail est fait, pouvoir dépasser les tâches contenues dans les « bullet points » (les points forts) de sa fiche de poste… Mais pour qui se prend Paul, le jeune du service com ? Paul est simplement dans une entreprise où chacun a pris le contrôle des événements qui le concernent, par un empowerment : littéralement, un processus d’acquisition de pouvoir par les salariés.

Le mot est arrivé tardivement dans le monde du travail. Puisant dans les luttes féministes des années 1930, la psychologie des communautés ou encore le mouvement américain des droits civiques, il s’est véritablement répandu chez les Anglo-Saxons dans les années 1970. Les manuels de management se disputent une traduction : « responsabilisation », « capacitation » ou « autonomisation ».

Lire