Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Langues, traduction et interprétation

Une expérience de traduction poétique : IA vs humain


Last Updated: 31 May 2020

17 avril 2019, The Conversation

Une intelligence artificielle (IA) peut-elle traduire un poème de manière satisfaisante ?

D’un côté, les concepteurs de DeepL, la très performante IA qui a traduit en 12 heures un traité d’informatique de 800 pages concèdent que leur création « est parfaite pour les contenus scientifiques mais […] ne saurait pas retranscrire la plume, ni le style d’un auteur ». De l’autre, des intelligences artificielles réussissent déjà à reproduire, à partir d’un échantillon, le style de professionnels de la presse écrite.

Dans une analyse consacrée à la traduction par IA, Sylvie Vandaele estime que le principal danger pour les traducteurs humains vient du robot lui-même que de « nombre d’idées reçues sur l’opération de traduction, dont la complexité est encore largement sous-estimée par le public ». En d’autres termes, alors que les performances de la machine accrochent l’attention, les compétences du traducteur humain resteraient méconnues.

Lire la suite... >>>>