Logo de l'OEP

Politiques éducatives

Signature d'une convention cadre pour une vision stratégique commune pour le développement de politiques éducatives en faveur du plurilinguisme et du transfrontalier (16 juin 2019)

Last Updated: 11 Aug 2019

sur le territoire lorrain de l’académie de Nancy-Metz (départements de Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57) et des Vosges (88).

Un territoire ancré historiquement dans les relations franco-allemandes et transfrontalières.

Le territoire concerné par la convention est composé de l’académie de Nancy-Metz, des départements de Meurthe-et-Moselle, de la Meuse, de la Moselle et des Vosges, et plus  largement du Grand Est. Il bénéficie d’une situation géographique privilégiée au cœur de l’Europe. Le territoire est frontalier avec 3 pays : l’Allemagne, le Luxembourg et la Belgique. Cette spécificité a marqué l’histoire franco-allemande du territoire et en fait aujourd’hui un véritable laboratoire européen. Ce laboratoire se traduit par la présence de tout un écosystème de partenaires engagés dans les relations franco-allemandes et transfrontalières, considérant que la proximité est une chance de plus, facilitant les échanges
et l’innovation au service des jeunes lorrains.

...

Une dynamique renouvelée autour du Traité d’Aix-la-Chapelle (2019)

Dans la continuité du Traité de l’Élysée de 1963, qui a posé les bases d’une coopération francoallemande renforcée dans 3 domaines : la diplomatie, la défense, l’éducation et la jeunesse, le traité d’Aix-la-Chapelle, nouveau traité de coopération et d'intégration franco-allemand signé le 22 janvier 2019, entend renforcer les liens déjà étroits entre l'Allemagne et la France, notamment dans le domaine de l'éducation et de la culture, ainsi qu’en matière de coopération
entre les régions frontalières.

Dans son article 10, le Traité stipule que la France et l’Allemagne « rapprochent leurs systèmes éducatifs grâce au développement de l’apprentissage mutuel de la langue de l’autre, à l’adoption, conformément à leur organisation constitutionnelle, de stratégies visant à accroitre le nombre d’élèves étudiant la langue du partenaire, à une action en faveur de la reconnaissance mutuelle des diplômes et à la mise en place d’outils d’excellence franco-allemands pour la recherche, laformation et l’enseignement professionnels, ainsi que de doubles programmes franco-allemands intégrés relevant de l’enseignement supérieur ». L’article 15 affirme que les deux États « sont attachés à l’objectif du bilinguisme dans les territoires frontaliers ».

...

Télécharger le document