Logo de l'OEP

Enseignement supérieur

Pétition contre la mise en place d’une passation de certification en langue anglaise

Última actualización: 16 Nov 2019

Pétition contre la mise en place de la modification de l’arrêté licence (passation d’une certification externe en langue anglaise)

Nous, enseignant.e.s/enseignant.e.s-chercheur.euse.s de langues de l’enseignement supérieur, sommes opposé.e.s à la mise en place, sans aucune consultation des spécialistes du domaine, d’une certification externe, organisée par un organisme privé, subordonnant l’obtention de la licence à sa passation. Même si le Premier Ministre a été alerté des méfaits de la mise en place d’une telle réforme par les nombreuses lettres ouvertes (CLES du 24 janvier 2019 et de la SAES du 15 février 2019), il n’a pas été jugé nécessaire par ses services d’ouvrir une concertation avec les acteurs actuellement en charge du secteur concerné. L’absence d’informations relatives à cette décision sans aucune concertation est vécue par les enseignants de langues comme un mépris total. Cela nous contraint à recourir à cette pétition nationale pour réaffirmer notre opposition. En effet, cette décision unilatérale aura de graves conséquences (déjà listées dans les courriers cités au-dessus) avec lesquelles nous ne pouvons qu'exprimer notre désaccord (mentionnées également très récemment dans le communiqué de la Conférence des Doyens et Directeurs d’UFR Lettres, Langues, Arts, Sciences Humaines et Sociales du 8 novembre 2019) :         

- atteinte au plurilinguisme au sein des universités par la seule obligation de l'anglais et, de ce fait, appauvrissement des profils étudiants français en terme de langues vivantes ;

- financement d'organismes privés par de l'argent public pour l’obtention d’un diplôme national public ;

- absence de niveau exigé pour l'obtention de la licence, et donc à terme appauvrissement des compétences linguistiques des étudiants français ;

- dessaisissement de la politique linguistique des universités au profit de sociétés privées ;

- standardisation des pratiques dans une seule visée certificative dans le mépris total de la richesse des dispositifs de formation émanant de la recherche.

Enfin, nous ne comprenons pas en quoi le simple fait de passer une certification améliorerait le niveau d’anglais des étudiants français. Nous aurions sans aucun doute des propositions à faire si l’enseignement des langues était l'une des priorités du gouvernement.

Pour signer la pétition