Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

États-Unis : en Louisiane, les habitants se réapproprient la langue française


Última actualización: 3 Abr 2021

En Louisiane, où l'usage du français s'est perdu avec le temps, les habitants souhaitent renouer avec cette langue inhérente à leur histoire. Pour la semaine de la francophonie, Europe 1 s'est rendue dans cet État du sud des États-Unis où fleurissent des écoles d'immersion en français et même une chaine de télévision.

Aux États-Unis aussi, on parle français. En Louisiane, petit État au sud-est du pays, notre langue est pratiquée depuis des siècles, et l'État est même membre "observateur" de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) depuis 2018. À l'occasion de la semaine de la francophonie, pour les Carnets du monde, Europe 1 s'est rendue au bord du golfe du Mexique où, après une période difficile, le français séduit de plus en plus d'adeptes.

Une histoire vieille de plus de trois siècles

Pour mieux comprendre le rapport de la Louisiane à la langue française, un petit bond dans le temps s'impose. Retour en 1682, date à laquelle l'explorateur Cavelier de la Salle prend possession de la Louisiane au nom de Louis XIV, d'où le nom donné à l'État. La francophonie s'implante alors dans cette partie de l'Amérique. Le territoire fera ensuite partie de la Nouvelle-France, qui s'étend depuis le Canada, au nord, jusqu'au Mississippi, au sud, sur une bonne partie des États-Unis d'aujourd'hui.

Finalement, faute de pouvoir gérer un territoire si vaste et si éloigné de l'Europe, la France cède ses territoires américains. La Louisiane devient espagnole en 1762, puis redevient française en 1800, avant d'être définitivement vendue aux États-Unis en 1803.

Écoles d'immersion, et chaîne de télévision en français

Malgré ces va-et-vient, les Louisianais sont restés attachés au français qui a été nourri par l'immigration française venue d'Europe, du Canada (les Acadiens, ou Cajun) et des Antilles (les Créoles). Un problème pour les États-Unis qui souhaitent que l'ensemble de sa population parle exclusivement anglais, et qui n'hésitent pas, par la loi de 1921, à interdire l'enseignement en français dans les écoles de Louisiane. Au milieu du XXe siècle, la Louisiane comptait un million de francophones, un chiffre tombé à 100.000 dans les années 1980. Aujourd’hui, ils seraient environ 250.000.

En effet, les Louisianais rattrapent le temps perdu : des écoles d'immersion, en français, ont été créées pour accueillir des élèves de la primaire à la terminale, et une chaîne de télévision en français a même été créée : Télé-Louisiane.

"Ce n’était pas facile d’impliquer la langue française dans la vie de tous les jours", explique Drake Leblanc, l'un des co-fondateurs de Télé-Louisiane, au micro d'Europe 1. "Maintenant on a Télé-Louisiane. On devient comme une bibliothèque de toutes les ressources, les créatifs, les médias… C’est pour notre but de la culture francophone, ici, en Louisiane."

Les 26 écoles d'immersion de Louisiane permettent aussi d'entretenir ce lien avec la langue française, dès le plus jeune âge. "On fait tous les sujets, sauf l’anglais, en français : histoire, science, maths, français... C’est tout en français. On étudie l’histoire de la Louisiane. Et j’aime ça, beaucoup", raconte Toshan DeLong, 12 ans. Hors de l'école, Télé-Louisiane prend le relais en permettant aux enfants de rester immergés dans la culture francophone grâce à des dessins animés et des programmes éducatifs.

Les Louisianais francophones ne "lâchent pas la patate"

Teinté d'un accent très anglais, le français de Louisiane diffère quelque peu du français de France. Comme c'est le cas dans la plupart des régions de France, mais aussi au Canada, la langue a évolué en fonction de diverses influences. Les "r" y sont roulés, et les Louisianais ont leur propres expressions. Ainsi, "ici", se dit "icitte", "maintenant" se dit "assteur", les "ouaouarons" désignent les grenouilles, les "maringouins", les moustiques.

Si quelqu'un vous dit "ne pas lâcher la patate", cela signifie que vous devez tenir bon. Et si l'on vous conseille de "laisser les bons temps rouler", sachez que l'on vous enjoint à profiter de l'instant présent.

Pour en savoir plus