Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

L'initiative d'Helsinki

Dans son plan N°2 la science ouverte fait sa place au plurilinguisme


Última actualización: 13 Jul 2021

Deuxième Plan national pour la science ouverte

Introduction

La science ouverte est la diffusion sans entrave des résultats, des méthodes et des produits de la recherche scientifique. Elle s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès ouvert aux publications et – autant que possible – aux données, aux codes sources et aux méthodes de la recherche. Elle permet à la recherche financée sur fonds publics de conserver la maîtrise des résultats qu’elle produit. Elle construit un écosystème dans lequel la science est plus transparente, plus solidement étayée et  reproductible, plus efficace et cumulative. Elle induit une démocratisation de l’accès aux savoirs, utile à l’enseignement, à la formation, à l’économie, aux politiques publiques, aux citoyens et à la société dans son ensemble. Elle constitue enfin un levier pour l’intégrité scientifique et favorise la confiance des citoyens dans la science.

...

Tandis que l’Initiative d’Helskinki sur le multilinguisme de la production savante a affirmé l’importance des langues natives pour garantir l’ancrage social des savoirs scientifiques et la pluralité des systèmes de pensée, les barrières linguistiques entravent la circulation internationale des connaissances, tout aussi essentielle. Or les progrès spectaculaires des technologies de la traduction appuyées sur l’intelligence artificielle devraient nous permettre de dépasser cette contradiction. Un soutien sera apporté à l’expérimentation d’outils et de services de traduction de textes scientifiques, afin de favoriser le rayonnement international de la production scientifique en langue française et de faciliter la diffusion des productions scientifiques en langues étrangères auprès des publics francophones.

MESURES

1. Généraliser l’obligation de publication en accès ouvert des articles et livres issus de recherches financées par appel à projets sur fonds publics.

2. Soutenir des modèles économiques d’édition en accès ouvert sans frais de publication pour les auteurs (modèle « diamant »).

3. Favoriser le multilinguisme et la circulation des savoirs scientifiques par la traduction des publications des chercheurs français.

...

Favoriser le rayonnement des publications issues de la recherche française

  • Développer des outils au service du multilinguisme en s’appuyant sur la traduction semi-automatique et les expertises linguistiques et disciplinaires. Proposer un appel de recherche international sur la traduction automatique dans le cadre des European Research Area Network.
  • En partenariat avec Wikimedia France, inciter à l’utilisation des résultats de la recherche française dans l’encyclopédie collaborative mondiale Wikipédia.

Tout lire