Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Anglicismes

"I vélib' I can fly", la communication de la Mairie de Paris rattrapée par la médiocrité !


Última actualización: 10 Abr 2015

Les Français ont un don, parmi beaucoup d'autres bien sûr, qui est d'inventer des mots qui ressemblent à de l'anglais mais qui ne sont pas de l'anglais et font sourire nos amis anglophones.

On connaît "parking" ("a car park"), "footing" ("to go for un run" ou "to go for a jog" ou "to go jogging"), "pressing" ("a (dry) cleaner's"), a "paperboard" ("flipchart"). Ça ne fait pas de mal et c'est un jeu plutôt rigolo, seulement légèrement ridicule. Nous le prenons ainsi en tout cas.

Mais le dernier slogan de la Mairie de Paris "I vélib' I can fly" est franchement nullissime (le "nullissime" n'est pas français, mais un gentil et jubilatoire italianisme).

C'est peut-être à ce type de trouvaille que nos écoles de publicité préparent nos bambins acculturés, écoles pour lesquelles l'anglicisme boiteux tient lieu de critère d'imagination et de créativité.

Personne n'a sans doute remarqué que "Vélib" est le très beau produit de la compression de "vélo" (abréviation de "vélocipède), "vélo" étant dérivé du latin "velox" (rapide), et de "liberté".

Pour se faire plaisir, on peut observer que "Vél" peut évoquer la racine latine de "velum" pour "voile" et de "volare" pour "voler" (en italien "volare", espagnol "volar").

Donc, avec le vélib (inutile d'ajouter une apostrophe), on se donne des ailes. N'est-ce pas cela que le chérubin communicateur voulait dire ? C'est plus simple que de comparer le vélib à un jet. Mais une allure anglo-saxonne, c'est tellement mieux ! "Se donner des ailes avec le vélib", "du vélib et des ailes", n'était-ce pas cela l'idée ?

L'OEP