Logo de l'OEP

Politiques éducatives

L'apprentissage des langues : un enjeu pour les élections européennes 2019 (Libération)

Mis à jour : 13 Jan 2019

Par Pierre Martinez, professeur émérite Sciences du langage et didactique des langues, Université Paris VIII — 20 novembre 2018 à 18:35 - L'apprentissage des langues : un enjeu pour les élections européennes 2019 Getty Images
Parce qu'on a besoin de travailleurs transférables, la voie semble ouverte pour l'apprentissage d'un seul idiome, «l'anglo-américain». Or, l'affaiblissement du plurilinguisme éducatif ne fera qu'ajouter à l'effritement politique de l'Europe.

L'apprentissage des langues : un enjeu pour les élections européennes 2019

Pourquoi la question des langues de l’Europe est-elle si peu présente dans le débat public ? Les élections européennes pourraient peut-être réveiller nos politiques. Au moment où un rapport sur l’enseignement des langues étrangères (de Taylor et Manès, 2018) vient d’être rendu public, il est temps de voir plus large. L’hypothèse retenue ici est que l’Europe fait du sur-place en la matière et que – notre pays étant même à la traîne – c’est dans un contexte européen, celui des élections à venir, qu’il faut situer le débat. Le langage est pourtant l’instrument premier d’une socialisation des individus. L’existence de valeurs partagées tient au premier chef aux langues dans lesquelles elles se construisent, se diffusent, se remettent le cas échéant en question. A côté de l’écologie ou de la sécurité, les langues sont doublement matrices de l’avenir : d’abord pour la connaissance que chaque peuple peut avoir des autres et pour la place qu’il saura garder lui-même dans la mosaïque culturelle du continent ; ensuite, pour la préservation et le devenir d’une culture européenne commune, gage de son influence face à d’autres grandes cultures du monde.

Lire l'articleLire l'article