Logo de l'OEP

Géopolitique

La diplomatie chinoise en Afrique passe aussi par les armes (Le Monde Afrique)

Mis à jour : 7 Aoû 2018

LE MONDE Le 25.06.2018 à 16h27 par Sébastien Le Belzic (chroniqueur Le Monde Afrique, Pékin)
Le premier Forum sino-africain sur la défense et la sécurité en témoigne : Pékin ne se contente pas d’aider à construire les infrastructures du continent.

Début juin, l’Armée populaire de libération (APL) a confirmé que le premier Forum sino-africain sur la défense et la sécurité se tiendra à Pékin du 26 juin au 10 juillet. Le porte-parole de l’armée, Ren Guoqiang, a expliqué qu’il s’agissait d’« approfondir le partenariat stratégique et de répondre aux besoins de sécurité et de défense de l’Afrique ».

A quelques semaines d’un sommet Chine-Afrique aux accents politiques, en septembre à Pékin, ce forum militaire est une nouvelle preuve de l’engagement multiforme de la République populaire sur le continent. L’heure n’est plus seulement aux engagements financiers : la Chine dessine une stratégie d’influence mondiale dans laquelle l’Afrique est centrale.

Lire aussi : Le yuan chinois continue sa conquête de l’Afrique

Le premier objectif de ce forum est de mettre en place des mécanismes de coopération et de financement des armées africaines. Il s’agit clairement de former les officiers du continent et d’affirmer une image de puissance mondiale. Pékin va ainsi ouvrir les portes de ses commandements terre-mer-air aux Africains, promouvoir ses armements et montrer ses muscles.

« Pour accroître son influence dans le domaine militaire, Pékin organise des formations pour les officiers africains qui peuvent suivre des cursus en Chine, en français ou en anglais. Le coût est pris en charge par Pékin. Cela permet de tisser un réseau parmi les futures élites africaines », rappelle le colonel Jérôme Pellistrandi, rédacteur en chef de la Revue défense nationale.

Lire l'article

Google Analytics Alternative