Logo de l'OEP

Aux origines de la langue française (Hérodote)

Mis à jour : 14 Avr 2018

Un livre numérique de 52 pages par Isabelle Grégor

« On ne connaît d'où est un homme qu'après qu'il a parlé. L'usage et le besoin font apprendre à chacun la langue de son pays ; mais qu'est-ce qui fait que cette langue est celle de son pays et non pas d'un autre ? » Cette question de Rousseau est plus que jamais d'actualité puisque certains se demandent si le français ne va pas finir par rejoindre son ancêtre latin dans la famille des langues mortes.

Remontons le cours du temps pour observer la lente et irréversible évolution de notre cher vieux français, cette poussière dans la tour de Babel.

« On n'a jamais vu naître une langue ». Pour le grand linguiste Ferdinand de Saussure, impossible donc de dater la naissance du français. Mais on peut en chercher les origines en remontant à la « révolution du paléolithique supérieur » qui, il y a plus de 40 000 ans, aurait vu l'apparition d'un langage articulé digne de ce nom.

Il suffit d'observer l'anatomie de nos ancêtres et leur capacité, à cette époque, à tisser des relations afin d’échanger des outils et créer des œuvres d'art (grottes ornées) pour ne plus douter de leur capacité à papoter. Des langues se seraient ainsi peu à peu formées jusqu'à ce que l'une d'elles surpasse les autres, du moins dans l'espace eurasiatique : c'est la théorie de l'indo-européen, toujours discutée de nos jours.
Pour en savoir plus