Logo de l'OEP

Géopolitique - Bibliographie

Israël n'est pas la seule raison du boycottage de l'UNESCO par les Etats-Unis

Ultima modifica: 13 Ott 2017

Qu'on se souviennne. Le 18 mars 2007, la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles est entrée en vigueur. Elle avait été adoptée par l’UNESCO le 20 octobre 2005. Au total, 148 pays avaient alors voté en faveur de son adoption, 4 s'étaient abstenus et 2 avaient voté contre. Qui donc avaient voté contre ? Les Etats-Unis et Israël.

Malgré l'opposition des Etats-Unis qui revendiquent leur quasi monopole en matière d'industries culturelles sous couvert de liberté du marché, lConvention de 2005, disponible en sept langues (en, fr, es, ar, zh, ru, de) est aujourd'hui un instrument juridique international contraignant qui assure aux professionnels de la culture la possibilité de produire une large éventail de biens et services culturels.

Dotée d'organes chargés de sa mise en oeuvre (Conférence des parties et comité intergouvernemental), la convention est à l'origine d'une intense activité. On notera par exemple l'adoption lors de la dixième session du comité intergouvernemental en décembre 2016 d'un important projet de directives opérationnelles sur la mise en œuvre de la Convention dans l’environnement numérique et préconisant entre autres l'intégration de la culture dans les cadres de développement durable.

Le Fonds d'Intervention pour la Diversité Culturelle est un fonds volontaire multi-donateurs établi en vertu de l'article 18 de la Convention de 2005. Il a pour objet de promouvoir le développement durable et la réduction de la pauvreté dans les pays en développement qui sont Parties à la Convention de 2005.

Le FIDC a pour objectif d'encourager l'émergence d'un secteur culturel dynamique en encourageant notamment à l'introduction et/ou à l'élaboration de politiques et de stratégies qui protègent et promeuvent la diversité des expressions culturelles. Le FIDC favorise également la promotion de la coopération entre les pays développés et les pays en développement.

Depuis 2010, le FIDC a financé 90 projets dans 51 pays en développement pour un montant d’environ 6 millions d'USD sur le  développement et la mise en œuvre de politiques culturelles, le renforcement des capacités des entrepreneurs de la culture, l’analyse des industries culturelles et la création de nouveaux modèles d'entreprises culturelles.

Du 22 au 23 juin 2017, en collaboration avec l'Université Laval (Québec, Canada) et sa Chaire UNESCO sur la diversité des expressions culturelles, le Secrétariat de l'UNESCO pour la Convention de 2005 organisera à Montréal (Canada) une première réunion d'experts internationaux pour discuter de la stratégie globale de mise en œuvre du nouveau programme Aschberg pour les artistes et les professionnels de la culture.

Pour en savoir plus

L'OEP