Logo de l'OEP

Economie des langues

Les langues rares : un atout professionnel (Inalco)

Ultima modifica: 22 Nov 2016

Les difficultés économiques poussent les entreprises à investir de nouveaux marchés : près de 12.5% du PIB mondial est réalisé dans des zones ou les langues dites majeures (comme l’anglais ou l’espagnol par exemple) ne sont pas utilisées. Combinée à ses compétences techniques, la maîtrise d’une langue rare est donc un atout à mettre en valeur sur son curriculum vitae.
Luxe : le boom des langues rares
Le nombre de consommateurs de produits de luxe a plus que triplé dans le monde en vingt ans. Estimé à 330 millions aujourd’hui, il devrait passer la barre des 400 millions de consommateurs en 2020, selon une étude du cabinet Bain & Company. Le secteur est essentiellement porté par les 50 millions de chinois adeptes du luxe, suivi par les ressortissants du Moyen-Orient. Le reste de la clientèle est composé des américains (90 millions), japonais (35 millions), environ 20 millions d’acheteurs venus d’Europe de l’Est et à peu près autant de sud-américains. La prochaine vague ? L’Afrique.

Lire la suite