Le projet


Mis à jour : 9 Sep 2006

L'observatoire européen du plurilinguisme

L'Observatoire européen du plurilinguisme, structure de mutualisation et de coopération entre partenaires du plurilinguisme, est né des 1ères Assises européennes du plurilinguisme qui ont eu lieu à Paris les 24 et 25 novembre 2005.

Le principe des Assises est de réunir dans une même démarche des décideurs, des chercheurs et des membres de la société civile pour poser clairement les questions linguistiques dans leurs enjeux politiques, culturels, économiques et sociaux au niveau des institutions européennes et de chacun des Etats membres.

Une Charte européenne du plurilinguisme a été également élaborée à partir des 1ères Assises. Cette Charte se trouve aujourd'hui soumise à la signature des citoyens des pays européens. Ce texte sera déposé auprès des diverses instances européennes et nationales sous forme d'une pétition. Il pourra être accompagné de projets de textes législatifs ou réglementaires.

Dans l'intervalle entre les Assises, l'OEP participe à de nombreuses manifestations et entreprend lui-même diverses actions. 

L'OEP, en tant qu'observatoire, répond aux caractéristiques d'un observatoire. Il a un rôle actif. Il recueille des informations auprès d'un réseau de partenaires. qu'il analyse. Il publie ou fait référence à des articles et des études existants. Il produit lui même des articles originaux et peut conduire des études.Il élabore des stratégies qu'il propose aux multiples acteurs dans le domaines des langues et du plurilinguisme.

Tel est l'esprit général du projet explicité ci-après.


Les objectifs

Tels qu'exprimés dans les statuts de l'Observatoire, les objectifs en sont les suivants : 

  • Soutenir la diversité linguistique de l'Union européenne dans toutes ses composantes politiques, administratives, économiques, sociales et culturelles.
  • Favoriser l'émergence d'une citoyenneté européenne active fondée sur la compréhension des langues et cultures européennes.
  • Promouvoir tout au long de la vie l'enseignement et l'apprentissage des langues.
  • Promouvoir par le plurilinguisme la diversité culturelle, fondement de toute créativité, l'échange et le respect de l'autre, base d'un progrès pacifique.
  • Contribuer à la prévention de la xénophobie et du communautarisme linguistique agressif par la promotion du plurilinguisme et de l'interculturalité.
  • Susciter des collaborations pour la conduite d'actions et de recherche sur ces mêmes sujets.
  • Animer un site Internet collaboratif dont les missions sont notamment les suivantes :
    • Constituer une base de données européenne et multilingue sur les langues et le plurilinguisme.
    • Être un site de publication directe d'articles de fond sur les langues et le plurilinguisme.
    • Être une source d'information et d'échange pour la société civile dans ses diverses composantes concernées par les questions linguistiques, notamment : familles, enseignants, entreprises, salariés.
    • Favoriser le couplage de la recherche scientifique et de la société civile.
  • Publier une lettre électronique.

Le site Internet

La structure de la base de données est la suivante :

Rubriques de contenu (verticales)

4 grands domaines :

  • Education (de la maternelle à l'enseignement supérieur et à la formation des adultes)
  • Economique et social
  • Culturel
  • International

Chaque domaine doit recouvrir 3 niveaux d'information

  • état des lieux
  • politiques
  • événements

Globalement, il y aura un seul site avec un seul contenu et non des contenus différents par pays. Les informations devront couvrir un maximum de pays mais les informations par pays seront dans les rubriques elles-mêmes. Les contenus seront publiés dans leurs langues d'origine et dans les langues dans lesquelles ils auront pu être traduits. Par contre, le rubricage sera dans chaque langue.

Rubriques outils (horizontales)

  • Le projet (objectifs, missions, périmètres, moyens, organisation, statuts, plans d'action) 
  • Qui sommes-nous?
  • Soutenir
  • Mode d'emploi
  • Contact
  • Plan du site 

Au-delà du site lui-même les publics particulièrement visés sont :

  • Les familles
  • Les chercheurs, enseignants-chercheurs et enseignants
  • Les responsables politiques
  • Les entreprises
  • Les médias

  • La communication

  • Pour agir, l'Observatoire met en oeuvre des moyens communicationnels et organisationnels qui sont :

  • Charte Européenne du Plurilinguisme
  • Site Internet multilingue
  • Lettre électronique mensuelle d'information multilingue
  • Articles dans la presse
  • Dossiers ciblés (parents d'élèves, enseignants, élus, presse, etc.)
  • Conférence de presse
  • Séminaires et colloques
  • Publication des actes des Assises

L'organisation

 Moyens juridiques : l'Observatoire est juridiquement une association déclarée selon la loi française du 1er juillet 1901 (cf. statuts).

Moyens opérationnels :

  • Instances statutaires (Assemblée générale, Conseil d'administration, Comité scientifique)
  • Une organisation en projet avec un comité d'initiative. Indépendamment de ses instances statutaires, l'Observatoire s'est doté d'une organisation souple, ouverte et orientée vers le but à atteindre. Le comité d'initiative en constitue l'un des outils principaux : il assure le pilotage stratégique. Outre les membres du Conseil d'administration et du Comité scientifique, il s'étend en particulier à divers partenaires.
  • Equipe éditoriale organisée autour des 4 grands domaines : culture, éducation, économique et social, international, avec déclinaisons par pays ou aires géographiques
  • Réseau de correspondants par pays de l'Union Européenne couvrant un ou plusieurs des quatre domaines
  • Capacité technique de conduire des études sur crédits européens ou autres
  • Autres : relations presse, traduction

Le modèle économique

L'Observatoire s'appuie sur un modèle économique s'inspirant des principes de l'économie des logiciels libres combinant bénévolat et professionnalisme.

L'Observatoire est avant tout une plate-forme de mutualisation des acteurs du plurilinguisme.

En tant que site Internet, pour le grand public, c'est un site Internet classique, sorte de vitrine ou base documentaire sur le plurilinguisme et l'interculturalité. Mais pour les personnes qui s'inscrivent sur le site (différent de membre de l'association, qui suppose une adhésion et le réglement de la cotisation) , c'est un site collaboratif sur lequel il existe de nombreux moyens opérationnels pour participer à la construction de l'édifice.

L'Observatoire est indépendant de toute organisation politique, économique, syndicale ou professionnelle. L'Observatoire dépend uniquement de ses membres fondateurs et de ses partenaires.

Les moyens humains et financiers de l'Observatoire reposent sur :

  • ses adhérents
  • le bénévolat. En complément du bénévolat fondamental de l'OEP, celui-ci emploie une personne à temps partiel, parlant 4 langues, qui fait de la veille sur Internet, coordonne le réseau de correspondants et de traducteurs, et effectue la majeure partie des mises en ligne sur le site.
  • le soutien d'organismes publics. Le seul organisme public dont l'OEP bénéficie du soutien est le ministère français de la culture (Délégation générale à la langue française et aux langues de France).
  • la possibilité de soutien d'entreprise par la voie du mécénat.
  • la souscription à des appels d'offre seul ou en consortium. Dans ce cas les travaux sont rémunérés.
  • des prestations de services en relation directe avec son domaine de compétence
  • la réalisation de partenariats avec des associations, syndicats, établissements d'enseignement secondaire ou supérieur, centres de recherche, médias. Ces partenariats sont formalisés par des conventions.

Le déroulement

Depuis les Premières Assises de novembre 2005, L'Observatoire s'est engagé dans une démarche en trois grandes phases :

1ère phase : lancement (juin-décembre 2006)

  • Dépôt des statuts de l'OEP
  • Organiser le partenariat avec au moins trois associations dans 3 pays européens différents
  • Construction d'un nouveau site Internet
  • Constitution de l'équipe éditoriale de base
  • Publication de la lettre électronique
  • Commencer à préparer les Assises n° 2 : lieu, date, thèmes
  • Conférence de presse (novembre) sur 3 thèmes : publication du livre, activation du site, lancement de la pétition sur la charte, annonce des Assises N°2.

2e phase : déploiement (2007)

  • Appel à intérêt pour développer le réseau de correspondants au niveau européen
  • Organisation de la pétition sur la Charte
  • Elaboration du projet d'Assises N°2
  • Lancement des Assises N°2 (septembre 2007)

3e phase : Assises N°2 à 5 (2008-2019)

Les 2es Assises européennes du plurilinguisme se sont tenues à Berlin les 18 et 19 juin 2009

Les 3es Assises européennes du plurilinguisme se sont tenues à Rome les 10-12 octobre 2012

Les 4es Assises européennes du plurilinguisme ont eu lieu à Bruxelles les 18-19 mai 2016

Les 5es Assises ont eu lieu à Bucarest les 24 et 25 mai 2019

4e phase : déploiement d'actions sectorielles

Enseignement supérieur et recherche et ICI

Politiques linguistiques éducatives

Régime et pratiques linguistiques des Institutions européennes

Questions linguistiques d'entreprise et dimension linguistique du management

Plurilinguisme et communication

Nouveau dictionnaire des anglicismes


Pour en savoir plus sur l'OEP

- Rapport d'activité 2018

- Stratégie 2019-2021

- Assises de Paris

- Assises de Berlin

- Assises de Rome

- Assises de Bruxelles

- Assises de Bucarest