Qui sommes-nous ?

Qui sommes-nous ?

Mis à jour : 24 Jui 2017

L'Observatoire européen du plurilinguisme, structure de mutualisation et de coopération entre acteurs du plurilinguisme, est né des 1ères Assises européennes du plurilinguisme qui ont eu lieu à Paris les 24 et 25 novembre 2005.
Réunissant décideurs, chercheurs et représentants de la société civile autour d'une Charte européenne du plurilinguisme, pour répondre aux questions linguistiques fondamentales de l'Europe dans leurs dimensions politiques, culturelles, économiques et sociales, l'OEP a pour objectif de promouvoir l'emploi des langues vivantes et de préserver la diversité linguistique et culturelle, valeur d'échange et de créativité.
Il déploie son activité selon quatre axes :
- la veille stratégique, à la recherche de l'information pertinente
- la communication visant à sensibiliser les divers publics par des argumentaires appropriés
- la mutualisation des moyens entre acteurs du plurilinguisme
- la médiation visant à agir sur les processus décisionnels
Les moyens développés sont :
- une base de connaissance, centre de ressources, le site Internet.
- une lettre d'information bimestrielle diffusant à quelques 20 000 abonnés
- une manifestation internationale triennale : les Assises européennes du plurilinguisme (Paris en 2005, Berlin en 2009, Rome en 2012, Bruxelles en 2016, Bucarest en 2019)
- des actions ciblées en profondeur visant des secteurs stratégiques : la recherche et l’enseignement supérieur, l'éducation et les entreprises


Pour défendre et promouvoir le plurilinguisme, l'OEP s'appuie sur une conception de la langue que l'on peut exprimer sous la forme de trois oppositions.

1.      Langue outil – Langue milieu

L'opinion commune perçoit la langue comme un outil dont elle se sert pour décrire une réalité qui lui est extérieure.

Que la réalité soit extérieure est une illusion. Cette réalité est bien dans la langue, car seule la langue permet de la concevoir et de la décrire. Ce qui n'est conçu dans la langue n'existe pas pour l'individu parlant. Ainsi la langue est un milieu, non un outil, car l'on vit réellement dans la langue.

2.      Langue de service – Langue de culture

On doit à Heinz Wismann et à Pierre Judet de La Combe d'avoir dans L'avenir des langues(Le Cerf, 2004) conceptualisé cette opposition entre langue de service et langue de culture.

La langue de service, en tant que modalité particulière d'une langue, se limite à décrire des réalités dites objectives et perçues comme extérieures au monde de la langue et que tout le monde peut partager, tandis que la langue de culture intégrera tout un système d'interprétation qui est la manière de chacun de se mouvoir dans le monde. La langue de service correspond à un usage dénotatif de la langue, tandis que la langue de culture correspond à un usage connotatif.

3.      Langue de communication – Langue historique

La langue de communication est faite pour transmettre et échanger des informations, tandis que la langue historique inclut dans ses plis toutes les épaisseurs de couches culturelles qu'y ont déversées des siècles d'histoire, de vie en commun et d'évolution lexicale et sémantique. La langue possède ainsi au moins trois dimensions fondamentales, une dimension de communication et de négociation, une dimension d'expression, et enfin une dimension de transmission, de passeuse de mémoire.

 


Conseil d'administration

Christian Tremblay (président)

Astrid Guillaume (vice-présidente d'honneur)

Babette Nieder (vice-présidente d'honneur)

François-Xavier D’Aligny (vice-président, président de l'FDEI)

Christos Clairis (vice-président)

Anne Bui (secrétaire générale)

Jorg Eschenauer (trésorier, président de l'UPLEGESS)

Jean-Marc Delagneau

Olga Anokhina

Jean-Claude Beacco

Pierre Frath

José-Carlos Herreras

Michel Lefranc

Isabelle Mordellet-Roggenbuck

Heinz Wismann

Bureau

Le président, les deux vice-présidents, la secrétaire générale, le trésorier, tout membre du Conseil d’Administration mobilisé par un sujet.

Comité scientifique de l’OEP

Olga Anokhina (chercheur au CNRS/ENS), Jean-Claude Beacco (Professeur émérite à l'Université Paris III-Sorbonne Nouvelle, expert auprès du Conseil de l'Europe et de la Commission européenne), Anne-Claude Berthoud (Professeur émérite de linguistique générale, Université de Lausanne), Jean-Jacques Briu (Professeur émérite à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Christos Clairis (Professeur émérite à l'Université Paris V-René Descartes, vice-président de la société internationale de linguistique fonctionnelle), Pierre Frath (Professeur émérite à l'Université de Reims-Champagne-Ardennes), Astrid Guillaume (Maître de conférences HDR, Université Paris-Sorbonne), Jean-Gabriel Ganascia (Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie et membre senior de l’Institut Universitaire de France), Enrica Galazzi (Professora a l'Università cattolica di Milano), Paul Ghils (Professeur à la Haute École de Bruxelles, Rédacteur en chef de la revue Cosmopolis), José-Carlos Herreras (Professeur à l'Université Paris Diderot-Paris 7), Samia Kassab-Charfi (Professeur à l'Université de Tunis), Alfons Knauth (Chair of the ICLA Research Committee « Mapping Multilingualism in World Literature », Ruhr-Universität Bochum, Deutschland), Ursula Mathis-Moser (Professeure à l'Université d'Innsbruck), Ralph Mocikat (Prof. Dr. med., HelmholztZentrum München, German Research Center for Environmental Health), Isabelle Mordellet-Roggenbuck (Professeure à l’Université de Freiburg, Allemagne), Michaël Oustinoff (Professeur à l’Université Nice Sophia Antipolis, chercheur associé à l'ISCC-CNRS), François Rastier (Directeur de recherche honoraire au CNRS, Président de l'Institut Ferdinand de Saussure, Président du Comité scientifique de l'OEP), Claude Truchot (Professeur émérite à l'Université de Strasbourg), Heinz Wismann (Directeur d'études émérite à l'EHESS, Président de l'Observatoire des Études Classiques en Europe).

Les groupes de projet permanents ou temporaires

Le Comité d'initiative, les Assises, les Cahiers, l'annuaire des chercheurs, etc.


 Les valeurs de l'OEP

RESPECT
Le plurilinguisme est une des réponses au « choc des civilisations » et aux diverses formes d’hégémonie politique, culturelle et économique.

DIVERSITE CULTURELLE
La diversité des langues assure la pluralité et la richesse des représentations.
Les systèmes éducatifs doivent offrir une éducation plurilingue. Les médias doivent permettre l’expression des cultures multiples.

DROIT A LA LANGUE
Le droit à la langue et à la diversité linguistique et culturelle ne se divise pas.
Tout travailleur doit avoir le droit de travailler dans la langue du pays où il vit.

CITOYENNETE
Le plurilinguisme est une liberté.
Le plurilinguisme est une source fondamentale du sentiment de citoyenneté européenne.
Le plurilinguisme est un moyen d’affirmer la pérennité des entités nationales et infranationales, lieux privilégiés d’exercice de la citoyenneté.

CRÉATIVITÉ
Le plurilinguisme est un élément essentiel de l’innovation scientifique.
Le plurilinguisme est un gage de progrès économique dans un monde pacifié.


Les Assises européennes du plurilinguisme

Assises 2005 - Paris
63 communications
153 participants
10 nationalités
Assises 2009 - Berlin
81 communications
145 participants
20 nationalités
Assises 2012 - Rome
71 communications
150 participants
21 nationalités
Assises 2016 - Bruxelles
74 communications
102 participants
7 nationalités


Présence dans le domaine de la recherche

70 numéros publiés de la Lettre d'information
Plus de 11 000 articles publiés sur le site Internet dont 40 % relatifs à la recherche
Publication de plusieurs dizaines d'articles dans des revues ou actes de colloques
7 ouvrages publiés par l'OEP ou un responsable de l'OEP
Organisation et participation à une trentaine de colloques, séminaires ou journées d'études
Quatre partenariats universitaires


 Le site Internet

Entre 3000 et 4000 visiteurs/mois
11 000 articles publiées
Nb de pages par visiteur : 2,5 à 3
Durée moyenne d'une visite : 2,5-4 mn
50 à 80% de nouveaux visiteurs
Source des visites : moteurs de recherche, réseaux sociaux, connexions directes
Type de question :
Nb de langues : 10 langues dont 5 (fr, en, de, it, es) en environnement complet
Langues des internautes
40 % francophones
20 % anglophones
15 % allemand
15 % italien
10 %


 Présence sur les réseaux sociaux

Facebook (2017)
Portée quotidienne de la page: entre 1 600 et 2 000
Visiteurs ayant interagi avec la page: entre 100 et 120
Nombre de personnes ayant aimé la page : 9 202
Twitter
Tweets : 6795
Abonnements : 351
Abonnés : 1515