Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Le multilinguisme au centre du Conseil des ministres de l'éducation du 22 mai 2008


Mis à jour : 24 Mai 2008

Conformément à l'habitude, l'OEP livre ici le texte authentique des conclusions d'un conseil des ministres sur le multilinguisme dont l'orientation semble marquer une rupture par rapport à 20 ans d'errance vers le tout anglais (il faut analyser de nombreux textes pour identifier la réalité des inflexions d'un certain type de discours dans lequel les mots n'ont plus le sens que leur attribue le sens commun). Combien de temps les Etats mettront-ils à traduire dans les faits ces orientations salutaires? (une lecture à conseiller à quelques ministres pressées !). Un siècle ? un demi-siècle ? Quelle crédibilité ? Les citoyens, par leurs votes, semblent aujourd'hui les seuls détenteurs de la sagesse...

Conclusions du Conseil sur le multilinguisme

2868ème session du Conseil EDUCATION, JEUNESSE ET CULTURE
Bruxelles, le 22 mai 2008

Le Conseil a adopté les conclusions suivantes : 

.....

AFFIRME que 

  • la politique du multilinguisme englobe les aspects économiques, sociaux et culturels des langues dans une perspective d'éducation et de formation tout au long de la vie:
  • la diversité linguistique de l'Europe devrait être préservée et la parité entre les langues pleinement respectée.
  • Les institutions de l'union européenne devraient jouer un rôle central à cet égard;
  • parallèlement à la contribution qu'elle apporte à l'enrichissement personnel et culturel, la connaissance des langues constitue une des compétences de base que les citoyens européens doivent acquérir pour jouer un rôle actif dans la société européenne de la connaissance, et qui favorise à la fois la mobilité et l'intégration et la cohésion sociales;
  • comme les besoins linguistiques peuvent varier en fonction des intérêts, du travail et de l'héritage culturel de chacun, ceux qui apprennent une langue devraient avoir à leur disposition l'éventail linguistique le plus large possible et bénéficier du soutien des nouvelles technologies, de méthodes innovantes et du travail en réseau des formateurs;
  • en vue de promouvoir la croissance économique et la compétitivité, il importe que l'Europe veille à disposer également d'une base suffisante de connaissance de langues non européennes ayant un rayonnement mondial. Parallèlement, des efforts devraient être déployés pour défendre la place des langues européennes sur la scène internationale;
  • un enseignement de qualité est une condition essentielle de réussite à tout âge et des efforts devraient donc être déployés pour s'assurer que les professeurs de langues aient une excellente maîtrise de la langue qu'ils enseignent, qu'ils aient accès à une formation initiale et à une formation permanente de qualité et qu'ils possèdent les compétences interculturelles nécessaires. Dans le cadre de la formation des professeurs de langues, il convient d'encourager et de soutenir activement les programmes d'échanges entre Etats membres;
  • pour les aider à réussir leur intégration, il convient de fournir un soutien suffisant aux migrants afin de leur permettre d'apprendre la ou les langue(s) de leur pays d'accueil, et par ailleurs, les membres des pays d'accueil devraient être encouragés à manifester de l'intérêt pour la culture des nouveaux venus:
  • les compétences linguistiques et culturelles sont au cœur de l'éducation. La maîtrise de la première langue peut faciliter l'apprentissage d'autres langues, tandis que l'apprentissage précoce d'une langue, l'enseignement bilingue et l'enseignement d'une matière intégrée à une langue étrangère (EMILE) sont des moyens efficaces d'améliorer l'enseignement des langues:
  • il est nécessaire de disposer de services de traduction et d'interprétation de qualité pour permettre à des locuteurs de langues différentes de communiquer efficacement, et parallèlement, il conviendrait d'accorder une plus grande attention aux aspects linguistiques de la commercialisation et de la distribution des biens et des services, en particulier dans le domaine des services audiovisuels:

...

INVITE LA COMMISSION :
  • à soutenir les Etats membres dans leurs efforts en vue de répondre aux priorités susmentionnées;
  • à élaborer, avant fin 2008. des propositions de cadre d'action global en matière de multilinguisme, prenant dûment en compte les besoins linguistiques des citoyens et des institutions, y compris en respectant leur droit de communiquer avec les institutions de l'Union européenne dans n'importe laquelle des langues officielles de l'Union."

Télécharger le texte intégral