Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Un nouveau cadre stratégique pour le multilinguisme


Mis à jour : 24 Juil 2006

La Commission européenne propose d'inscrire le multilinguisme individuel (plurilinguisme) dans la stratégie de l'Union Européenne de façon officielle et explicite. En effet, aucun citoyen ne peut se reconnaître dans l'Europe, si l'Europe ne parle pas toutes ses langues. La langue de l'Europe ne peut pas être réduite à un plus petit commun dénominateur économique et commercial par l'emploi d'une langue hégémonique. La langue de l'Europe, qui doit permettre d'exprimer la richesse de ses cultures, est et sera la traduction, l'interprétation et l'intercompréhension que permettra le développement de l'enseignement et de l'apprentissage des langues, le minimum étant 2 langues maîtrisées en plus de sa langue maternelle.

Nous, Observatoire européen du plurilinguisme, entièrement porté par des représentants de la société civile, soutenons cette orientation comme un premier pas qui mérite d'être salué.  Nous souhaitons la voir traduite dans la pratique, contre pressions et conformismes, au niveau des institutions de l'Union, et dans tous les domaines de la vie politique, économique, sociale et culturelle de chacun des états de l'Union Européenne dans le cadre de l'éducation et de la formation tout au long de la vie. A cet égard, l'invitation adressée aux Etats de définir et mettre en oeuvre des plans nationaux de développement du multilinguisme est un axe essentiel de la Commission. Cette orientation fondamentale va dans le sens du projet de Charte européenne du plurilinguisme, texte rédigé sur la base des travaux des Assises européennes du plurilinguisme qui se sont tenues à Paris les 24 et 25 novembre 2005.

Un nouveau cadre stratégique pour le multilinguisme

Una nueva estrategia marco para el multilingüismo

Eine neue Rahmenstrategie für Mehrsprachigkeit 

Un nuovo quadro strategico per il multilinguismo 

Um novo quadro estratégico para o multilinguismo 

Le débat au Parlement européen le 14 novembre 2006

La résolution votée par le Parlement européen le 15 novembre 2006

 

<*><* />