Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Coronavirus : "Les Européens s’inquiètent pour nous et nous nous inquiétons pour eux”, estime Felwine Sarr (TV5Monde)


Ultima actualizare: 17 Mai 2020

30 avr 2020, Mise à jour 06.05.2020 à 10:47 par Oumy Diallo, © Antoine Tempé

Il est l’un des intellectuels les plus importants du continent africain. Depuis le début de la pandémie de coronavirus, l’économiste et écrivain Felwine Sarr met son expertise au service du plan de résilience économique et sociale mis en place par le gouvernement sénégalais. Dans un entretien accordé depuis Dakar à TV5MONDE, l’auteur de l’essai Afrotopia (2016) et co-auteur du rapport sur la restitution des œuvres du patrimoine culturel africain (2018), livre une analyse sans concession de la crise en cours.

 

TV5MONDE : Vous êtes à Dakar depuis le début de la pandémie. Quelle est la situation sur place ?

Felwine Sarr : Dans l’ensemble, les gestes barrières sont respectés. Dans la rue, une large proportion de la population porte un masque. Dans les transports en commun, les pratiques évoluent aussi. Par contre, dans les lieux publics qui n’ont pas été fermés comme certains marchés, gargotes ou petits salons de thé, il y a une difficulté à respecter la distanciation sociale. Dans les supermarchés, malgré les marquages au sol, certaines personnes trouvent le moyen de ne pas s’y conformer. Il y a vraiment un travail à faire pour que les individus mettent de la distance entre les corps. Ce n’est pas facile, car la proximité est culturelle.

Lire l'article