Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Le yuan chinois continue sa conquête de l’Afrique (Le Monde Afrique)


Last Updated: 7 Aug 2018

LE MONDE Le 12.06.2018 à 16h04 par Sébastien Le Belzic (chroniqueur Le Monde Afrique, Pékin)
Deuxième monnaie commerciale du Nigeria, pétroyuan en Angola, paiement de la dette : Pékin installe son billet rouge dans les Banques centrales du continent.

Après deux longues années de négociations entre la plus grande banque de Chine, ICBC, et la Banque centrale du Nigeria, le yuan chinois devient donc la deuxième monnaie commerciale de la première économie africaine. Abuja pourra désormais libeller 10 % de ses 33 milliards de dollars (28 milliards d’euros) de devises étrangères dans la monnaie chinoise.

Cela constitue une avancée majeure pour Pékin dans sa volonté d’internationaliser sa monnaie et d’affaiblir le dollar américain. Une nouvelle fois le continent sert de laboratoire à cette offensive économique et politique.

Diversifier leurs réserves de change

Déjà, cette année, la Chine avait porté un premier coup à la forteresse dollar en inaugurant à Shanghaï la capacité de payer ses achats de pétrole en yuan. L’Angola, premier fournisseur africain de pétrole de la Chine, est le premier pays à avoir adopté ce mécanisme. Une pierre dans le jardin des Etats-Unis, mais de petite taille, puisque le dollar représente encore 90 % des transactions en matières premières. Qu’importe, l’affaire est d’abord symbolique même si la Chine est le premier importateur mondial de pétrole, avec neuf millions de barils jour.

Lire l'article