Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Crise des sous-marins: «Le “contrat du siècle” traduit aussi un fossé culturel entre Français et Anglo-Saxons» (Philippe d'Iribarne)


Last Updated: 26 Sep 2021

TRIBUNE - Philippe d’Iribarne, directeur de recherche honoraire au CNRS, a bâti une œuvre consacrée à la spécificité de chaque culture nationale et au système de valeurs de ses citoyens. Le sentiment d’humiliation nationale éprouvé par les Français après la rupture du contrat des sous-marins et la bonne conscience de Canberra, Londres et Washington s’expliquent, en dernier ressort, par des facteurs culturels, argumente le sociologue.

Philippe d’Iribarne est, en particulier, l’auteur de «La Logique de l’honneur. Gestion des entreprises et traditions nationales» (Seuil, 1989) et de «L’Étrangeté française» (Seuil, 2006).


La rupture par l’Australie, au profit des États-Unis, du contrat prévoyant l’achat de sous-marins français suscite une large émotion en France. Celle-ci est alimentée par la manière dont s’est faite cette rupture, ce qu’elle signifie quant aux relations entre les pays concernés plus encore que par la perte économique. Certains faits, en particulier la dissimulation manifestée par Canberra, Londres et Washington, sont vécus comme spécialement inacceptables. Il est question de trahison, de retournement d’alliance, de coup dans le dos, de rupture de confiance, de complot, d’humiliation nationale. Le sentiment demeurera sans doute longtemps en France qu’on ne peut compter sur de tels alliés.

Lire