Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Les migrations étudiantes en Europe


Last Updated: 11 Oct 2006
  Nous remercions la société Articque , société spécialisée en statistique cartographique, de nous avoir  autorisé à reproduire cet article très instructif sur les effets des programmes Erasmus.
 

Carte d'actu : lundi 18 septembre 2006

 

La libre circulation au sein de l'Union Européenne a permis aux étudiants d'accéder à des cursus variés.
 
migrationsetudiants
 
Alors que la rentrée universitaire se rapproche à grands pas, notre carte d'actualité représente les principaux flux d'étudiants entre les pays d'Europe. Afin de rendre la carte plus compréhensible, nous avons retenu les flux concernant plus de 6000 étudiants.

Remarquons tout d'abord deux flux très importants qui se détachent nettement des autres :

- Le plus gros déplacement concerne les étudiants turcs à destination de l'Allemagne.
L 'Allemagne compte en effet plus de 10% de sa population originaire de Turquie, facilitant l'intégration et l'accueil de ces étudiants  au sein des cursus germaniques.

- Le second flux le plus important concerne les étudiants grecs à destination de la Grande Bretagne . La haute réputation des universités anglo-saxonnes,
la forte minorité d'origine grecque au sein de la population britannique, l'opportunité de pratiquer la langue de Shakespeare, et les programmes d'échanges Erasmus de plus en plus nombreux expliquent, sans aucun doute, l'attractivité de ce pays pour les étudiants d'Europe et d'ailleurs.

A l'inverse, les étudiants du Royaume-Uni ne se comptent pas parmi les plus mobiles. Les frais d'inscription très élevés des universités britanniques n'encouragent pas ces derniers à bénéficier des échanges Erasmus et autres. Etudier dans des universités moins renommées, apprendre d'autres langues moins internationales que l'anglais les incitent à rester dans leur pays durant leurs études.

Les flux secondaires concernent les Français à destination de la Belgique et les Polonais vers les universités allemandes.
La pratique commune de la langue française, l'absence de concours d'entrée tant redouté par les étudiants français dans les filières médicales et paramédicales sont des facteurs attractifs pour nos étudiants français.

Les ressortissants des nouveaux pays adhérents à l'Union, tel que la Pologne, sont intéressés à connaître davantage la culture et les langues de l'Europe des Quinze.

On notera enfin la forte convergence de flux vers l'Allemagne : cet attrait est le succès d'une politique d'ouverture voulue par le gouvernement allemand, par la mise en place de partenariat avec les entreprises germaniques, ainsi que par une forte adaptation de l'enseignement allemand à cette volonté internationale.

 
 
 
=4) {Xt_s=screen;Xt_i+='&r='+Xt_s.width+'x'+Xt_s.height+'x'+Xt_s.pixelDepth+'x'+Xt_s.colorDepth;} document.write(Xt_i+'&ref='+Xt_r.replace(/["]/g, '').replace(/&/g, '$')+'" title="Analyse d\'audience">'); //-->