Logo de l'OEP

Les grandes aires linguistiques

Dans l'administration fédérale, on parle «dütsch» (Le Temps)

Last Updated: 12 Apr 2019

Le Temps - Michel Guillaume - Publié jeudi 11 avril 2019

Plus de dix ans après l’entrée en vigueur de la loi sur les langues, l’administration pense et travaille surtout en allemand dans ses classes dirigeantes. Les Romands sont sous-représentés dans cinq des sept départements fédéraux.

C’est un document de 25 pages, truffé d’abréviations d’offices et d’officines de la Confédération. Il recense notamment tous les postes des classes allant de 30 à 38, soit concernant les plus hauts cadres de la fonction publique, ceux dont le salaire dépasse les 200 000 francs par an. Problème: non seulement cette jungle de sigles est difficile à décrypter, mais, de plus, elle n’existe qu’en allemand. «Actuellement, le système informatique traitant ces statistiques n’est qu’en allemand, mais il va être traduit prochainement», promet l’Office fédéral du personnel (Ofper).

Lire l'article