Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Prendre conscience des enjeux langagiers et disciplinaires qui accompagnement tout enseignement


Zuletzt aktualisiert: 5 Mar 2021

Calculer une intégrale en arabe ou résoudre une équation en allemand : on peut résoudre des opérations mathématiques de façons très différentes d’une région à une autre du monde. Et ces variations culturelles ou pédagogiques peuvent représenter un apport pour l’enseignement d’une discipline, comme le soulignent certains auteurs.

Organisées sous forme de webinaire du 3 au 5 décembre 2020, les journées PLURIMATHS ont permis de réfléchir aux opportunités qu’offre le plurilinguisme pour l’apprentissage des mathématiques à tous les niveaux de l’école obligatoire. Cinq conférences, douze ateliers et une table ronde ont réuni linguistes, didacticien·ne·s de langues et des mathématiques ainsi qu’enseignant·e·s, formateur·trices et étudiant·e·s. Au total, plus de 260 personnes ont apporté leur expertise et partagé leur expérience dans le cadre de ces journées. Cet article met en lumière plusieurs aspects pertinents pour la didactique des langues et celle des mathématiques en contexte plurilingue.

Les mathématiques : un langage universel ?

L’enseignement des mathématiques représente un enjeu important pour la réussite scolaire. Mais la manière d’aborder certains concepts (techniques mathématiques ou façon de « dire les mathématiques ») et l’étalement des apprentissages sur la durée varient d’une région à une autre. Par exemple, une comparaison des plans d’études en vigueur au Canada et en Syrie a montré que le thème des exposants était abordé beaucoup plus tôt en Syrie qu’au Canada et que la manière d’aborder ce thème divergeait grandement (revoir la conférence d’Emmanuelle Le Pichon Vortsman et Jim Cummins). Autre exemple : en Suisse, les retenues dans les additions et les soustractions ne s’inscrivent pas au même endroit selon la région linguistique, soit au-dessus des termes dans les régions francophones et au-dessous des termes dans les régions germanophones. On imagine alors aisément le défi que cela représente pour l’enseignement dans les classes bi-plurilingues… (voir l’article d’Emile Jenny et Francesco Arcidiacono).

Lire l'article