Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

L'avenir des langues - Bibliographie

L'avenir des langues (dossier La Recherche)


Zuletzt aktualisiert: 27 Mar 2009

Article de Marie-Laure Théodule publié le 26 mars 2009 sur le site La Recherche

Certaines langues disparaissent, mais pas n’importe où, et pas n’importe comment. D’autres s’imposent. Un phénomène complexe auquel nous consacrons notre dossier du mois d’avril.

 

Les chiffres sur les langues menacées de disparition sont alarmants. La dernière édition de l’atlas de l’Unesco annonce 2511 langues en péril parmi les quelques 7000 langues vivantes de la planète. D’autres sources prévoient que 50% à 90% des langues actuelles auront disparu d’ici à la fin du siècle.

Notre dossier d’avril 2009 fait écho à ces chiffres en montrant pourquoi la situation n’est peut-être pas aussi grave qu’il y paraît. Tout d’abord, les prévisions sont fondées sur une idée reçue : une langue parlée par moins de 10 000 locuteurs serait menacée de disparition. Mais pourquoi 10 000, pourquoi pas 5000 ?

Comme le montre le linguiste Louis-Jean Calvet de l’Université de Provence bien d’autres paramètres que le nombre de locuteurs entrent en jeu : importance dans le commerce, reconnaissance officielle, place sur Internet etc. De plus, quand des langues disparaissent, d’autres apparaissent, tel le spanglish, ou renaissent, comme l’hébreu.

Néanmoins, interviewé sur ce sujet, Jean-Marie Hombert, du Laboratoire dynamique du langage de l’Institut des Sciences de l’Homme à Lyon, explique à travers l’exemple du continent africain pourquoi la disparition d’une langue reste toujours une atteinte à la diversité culturelle.

Le dossier s’achève avec un bilan sur la pénétration de l’anglais en Europe dans les sphères d’influence que sont la Recherche, l’Enseignement supérieur et les Entreprises. Une analyse écrite par Claude Truchot, professeur émérite à l’Université de Strasbourg. En complément, une double page d’infographie donne une vision planétaire des langues réellement en voie d’extinction, celles que l’on appelle moribondes. Les régions les plus menacées sont situées en Australie, en Amérique, et en Sibérie orientale.

En kiosque le 26 mars 2009