Logo de l'OEP
Logo de l'OEP

Lettre d'information de l'OEP N°2


Zuletzt aktualisiert: 31 Jan 2007

Télécharger la Lettre d'information N°2 de l'OEP - janvier 2007

 

L'Observatoire européen du plurilinguisme vous souhaite une belle année 2007: bonheur, santé, réussite dans vos projets et réalisation de vos attentes et de vos souhaits.
Buon Anno, Ein Gutes neues Jahr, Feliz Año nuevo, Feliz Ano Novo, Bom Ano novo,  Een Goed nieuw Jaar, An nou fericit, Happy New Year, ...

Voici l'actualité de l'Observatoire.

1) L'Observatoire existe
L'Observatoire, plate-forme de mutualisation pour le plurilinguisme, était jusqu'à présent le regroupement informel des associations et de la fondation qui avaient organisé les Premières Assises européennes du plurilinguisme. Il est aujourd'hui constitué en association de personnes morales et physiques avec les mêmes membres fondateurs. Rappelons qu'il bénéficie du soutien de la Délégation Générale à la Langue Française et aux Langues de France et de l'Agence  Universitaire de la Francophonie. La Fondation pour le Développement de l'Enseignement International, membre fondateur de l'Observatoire, est elle-même soutenue par Air France - KLM, Arcelor Mittal, DaimlerChrysler, EADS, IBM, Robert Bosch, Saint-Gobain, SAP et Siemens. De nouveaux partenaires ont rejoint l'Observatoire européen du plurilinguisme, participeront à l'organisation des Deuxièmes Assises européennes du plurilinguisme et s'impliqueront dans l'évolution et l'enrichissement de la banque de données du site de l'OEP, notamment les Associations Verein Deutsche Sprache (VDS), l'Associazione italiana per la diffusion della lingua italiana (ASSODILIT), Athéna (Association pour la défense et la promotion des langues officielles de l'Union européenne) et la Fédération internationale des professeurs de français (FIPF). Plusieurs équipes universitaires, notamment roumaines, s'associent également à l'Observatoire et à la construction du site. Compte tenu de la vocation européenne du site, nous avons besoin d'équipes de correspondants pour recueillir et diffuser de l'information et pour assurer le fonctionnement des ateliers de traduction et de personnalisation.  Pour en savoir plus

2) La pétition pour la Charte européenne du plurilinguisme est lancée
La Charte a terminé son processus de consultation. Dans sa version française, elle a aujourd'hui son texte définitif. Assorties d'une version courte et d'une version abrégée, elle peut engager son processus de pétition dans tous les pays européens où localement des équipes se mettent en place pour la diffuser, la faire connaître et la faire signer par de nombreuses personnalités et par un large public. Le lancement effectif a été donné en Roumanie à Slatina le 22 décembre 2006. La pétition en ligne est active. En ligne ou sur papier, nous vous invitons à la signer et la faire signer. Pour en savoir plus
Les traductions en allemand et en roumain sont actuellement en cours. Nous lançons un appel à volontaires pour participer à l'entreprise de traduction à travers les ateliers de traduction du site et de cette lettre électronique (le prochain numéro sera traduit). Pourquoi pas vous? Dans ce cas, merci de Diese E-Mail-Adresse ist vor Spambots geschützt! Zur Anzeige muss JavaScript eingeschaltet sein!

3) Le monde du travail s'éveille
Le droit à la langue nationale du pays où l'on vit, où l'on travaille doit être défendu. Ce droit est complémentaire des compétences linguistiques qui peuvent être professionnellement nécessaires et pour lesquelles nous militons. Aucune discrimination ne devrait pouvoir s'exercer sur une base linguistique sans rapport avec les compétences professionnelles exigées. Aucune langue étrangère ne devrait pouvoir être imposé à l'ensemble du personnel d'une entreprise exerçant sur le territoire national. C'est une question qui concerne la justice la plus élémentaire et la cohésion sociale. C'est aussi une question économique, l'efficacité économique ne justifiant aucune des dérives que l'on constate trop souvent. Le monde du travail prend conscience des enjeux économiques et sociaux de la langue au travail. A cet égard le jugement de Versailles fera date et l'on se prend à espérer qu'il marque l'amorce d'une inversion de tendance par rapport à l'évolution vers le tout-à-l'anglais. Pour en savoir plus et encore plus

4) Le déjeuner-débat de l'ASEDIFRES : Plurilinguisme, Europe et francophonie avec Jean-Marie Borzeix
L'ASEDIFRES a accueilli lors de son déjeuner-débat trimestriel Jean-Marie Borzeix, ancien directeur général de France Culture, auteur de l'essai Les carnets d'un francophone (ed. Bleu autour, 2006). Nous prenons conscience que les francophones sont partout dans le monde minoritaires et qu'ils sont par définition bilingues et souvent plurinlingues. Ils sont donc particulièrement bien placés pour parler du plurilinguisme et  en assurer la défense et la promotion. Pour en savoir plus

5) Quelques événements dans la vie de l'Observatoire en 2006
- Participation à la semaine de la francophonie en Roumanie
     - le 16 mars : conférence (Ch. Tremblay) de présentation du projet de Charte européenne du plurilinguisme à la Mairie de Craiova
     - le 17 mars : participation (Ch. Tremblay, D-M Dumitriu) au colloque organisé par l'Université de l'Ouest de Timisoara sur "Contributions roumaines à la francophonie"
- 3-5 juillet : participation (A. Guillaume) au colloque international organisé par l'INALCO ""Grandes" langues et "petites" langues" et didactique du plurilinguisme et du pluriculturalisme - Modèles et expériences"
- 5 septembre : mise en ligne du nouveau site Internet de l'Observatoire
- 22-23 septembre : participation (Ch. Tremblay, D-M Dumitriu) au symposium international à Iasi (Roumanie) : "L'identité culturelle roumaine dans le contexte de l'intégration européenne".
- 19 octobre : le Comité économique et social européen annexe à son avis sur la communication de la Commission européenne " Nouveau cadre stratégique pour le mulitilinguisme", le projet de Charte européenne du plurilinguisme.
- 16 novembre : participation (Ch. Tremblay, F-X D'Aligny, A. Guillaume) à la 6e semaine de la Coopération et de la Solidarité Internationale à l'Université (Université Montpellier I).
- 14-15 décembre : participation (Ch. Tremblay) comme fil rouge et conclusion du séminaire interlangues de l'IUFM d'Auvergne.
- 22 décembre : lancement officiel à Slatina en Roumanie de la campagne internationale de signature de la Charte européenne du plurilinguisme en présence de nombreux participants de la presse et de la télévision roumaines.

6) Lectures
Une revue à découvrir : Lettre(s), revue éditée par l'Association pour la sauvegarde et l'expansion de la langue française (Asselaf).
Quelques sujets abordés dans les récents numéros :
- des ministres bien étrangers aux affaires
- Communiqué de l'Académie de la Carpette anglaise
- Nouvelle directive européenne sur les cosmétiques
- Les premières Assises européennes du plurilingusime
- Lettre de Moldavie
- Assia Djebar, une nouvelle immortelle issue de la francophonie
- Le Monde tel qu'il tait, éditorial de Ph. de Saint-Robert
- Selon Brigitte Girardin, il y a une dynamique en faveur du français
- Un moteur pour désaliéner l'Europe
- Les langues en Europe : la Commission applique la stratégie du British Council
- Le Medef joue contre les intérêts de la France : le pari sot de Laurence Parisot
- Rétif de la Bretonne et la langue française
- etc.
Pour en savoir plus et s'abonner
Autres lectures :
- Daniel Granet, Catherine Lamour : Médiabusiness, le nouvel eldorado, Fayard, 2006
Dans le contexte des nouvelles technologies et de la mondialisation, l'économie des médias, de la presse, de la radio, de la télévision et des diverses formes d'expression culturelle subit une profonde transformation. Evidemment, cette révolution n'est pas neutre pour les cultures et les langues. Il faut les connaître et les comprendre pour pouvoir agir. Le livre de Danièle Granet et de Catherine Lamour sera bientôt de ce point de vue une référence.
- Jacques Myard : La France dans la guerre de l'information
Député-maire UMP-gaulliste, Jacques MYARD est membre de la commission des Affaires étrangères de l'Assemblée nationale et diplomate de carrière. Un essai court (170 pages, L'Harmattan) mais dense, où Jacques Myard nous initie aux méandres de ce combat de l'information-désinformation, tout aussi permanent et planétaire que la guerre économique. Rien de totalement nouveau sous le soleil, mais  l'on ne cesse néanmoins d'apprendre dans ce domaine où les nouvelles technologies renouvellent l'art de la guerre. L'actualité nous fournit chaque jour ses exemples, et les années récentes nous ont copieusement servi. Être averti pour ne pas être dupe, c'est notre règle, sinon c'est l'asservissement qui nous guette. A cet égard, nous ne saurions trop vous conseiller cette petite bibliographie :
- Vladimir Volkoff : Petite histoire de la désinformation, ed. du Rocher, 1999
- Vladimir Volkoff : Désinformation, flagrant délit, ed. du Rocher, 1999
- Pierre-Marie Gallois : Géopolitique, Plon, 1990
- Noam Chomsky : De la propagande, Fayard, 2001
- Noam Chomsky : Propagande, médias et démocratie, écosociété, Montréal, 2004
- Noam Chomsky : Les dessous de la politique de l'oncle Sam, 1996
- Christian Harbulot & Didier Lucas : La guerre cognitive, Lavauzelle, 2002
- François-Bernard Huyghe : Quatrième guerre mondiale, faire mourir et faire croire, Ed. du Rocher, 2004
Emmanuel Todd : Après l'empire, Gallimard, 2002
Guillaume Dasquié :  Les nouveaux pouvoirs , Flammarion, 2003